Sunday, February 26, 2012

Grandi partite della Serie A : Juventus Turin Milan Ac Campionato 1983 1984

9 Ottobre 1983
5a giornata
Stadio Communale,
Turin

Arbitro: Lo Bello

  Les Bianconeri ont remporté leur vingt et unième scudetto. Déjà champions d'Italie en 1981 et 1982, l'intermède de l'A.S. Roma, n'aura duré qu'un an. La Juve a repris son bien. C'était la première étape que le Signore Agnelli avait désignée à son effectif.   Malgré ce double parcours national et international sans faute, la Juve est pourtant loin d'avoir convaincu sur la valeur intrinsèque de son football On peut même considérer que la Juve est une équipe vieillissante.

 Heureusement, si l'on ose dire, que la moyenne d'âge a été rabaissée grâce à la retraite de Dino Zoff (quarante ans) et de Giuseppe Furino (trente-huit ans). Malgré cela, beaucoup de titulaires actuels tels Gentile, Scirea, Tardelli ou Penzo frôlent ou dépassent la trentaine. Et si la Juve a aujourd'hui cette position enviable, elle le doit essentiellement à notre Platini national.Actuellement meilleur joueur, meilleur buteur, le président Giampiero Boniperti ne pensait pas réaliser le transfert de la décennie après les premiers matches que Platini avait disputé en début de saison 1982-1983. Michel a eu quelques problèmes d'adaptation, un début de championnat délicat, les séquelles de l'affaire stéphanoise, les fatigues du Mondial, puis soudain le déclic, une remontée spectaculaire au classement du meilleur canonnier et une influence de plus en plus importante au milieu de ses coéquipiers. 

 Ces difficultés, Platini ne les a pas connues cette année. Et la Juve a toujours fait la course en tête, du début jus'à la fin. Le visage de la Juve n'a pas profondément changé mais la politique de ce club est simple : elle ne fait confiance qu'aux joueurs expérimentés. Le recrutement ne se porte que sur des hommes qui ont fait leurs preuves et qui sont des valeurs sûres du football européen. Ainsi le départ de Zoff et Furino a été compensé par l'arrivée de deux joueurs d'Avellino, le gardien Stefano Tacconi et le milieu offensif Beniamino Vignola. Le recruteur a eu la main heureuse avec ces deux hommes qui, à des titres divers, ont participé grandement à la belle saison de la Juve.  La Juve a perdu sa coupe d'Italie, mais elle gagné un titre et va peut-être inscrire pour la première fois son nom au palmarès de la Coupe des Coupes.Mais bien avant le baisser du rideau, on a déjà préparé les lendemains de la Juve. Platini a prolongé son contrat, Boniek, un instant discuté, semble avoir retrouvé la confiance des dirigeants, Laudrup est en réserve à la Lazio et Giordano, un des bons attaquants italiens, est d'ores et déjà dans le collimateur des recruteurs. Malgré les succès, on n'arrête pas de se remettre en question dans ce club prestigieux. Au milieu du folklore du Calcio, c'est sans doute l'une des raisons essentielles de la pérennité de laJuve.  

Juventus: Tacconi S., Gentile Claudio, Cabrini, Bonini, Brio, Scirea, Penzo, Tardelli, Rossi P, Platini (84' Caricola), Vignola; (12° Bodini, 14° Tavola, 15° Furino, 16° Prandelli) - All.:Trapattoni.   
Milan: Nuciari, Gerets, Galli F. (36' Damiani),Tassotti, Spinosi, Baresi, Icardi, Blissett, Battistini (77' Carotti), Verza, Evani; (12° Piotti, 15° Tacconi D., 16° Manzo) - All.: Castagner.
Goals : 5' Platini, 18' Rossi P., 79' Baresi .

Codec H264, Mkv
Bitrate 1000
Sound 128 kbps
Italian Comments
Pass : thewildbunch22









No comments:

Post a Comment

NO LINKS ALLOWED