Saturday, February 25, 2012

Focus On : Van Basten Milan 100 Gol

D'une élégance rare, il savait, d'une feinte de corps ou d'un crochet extérieur, mettre dans le vent le plus dur des défenseurs. Buste droit, le regard porté vers l'avant, il était aussi redoutable en buteur qu'en passeur. Joueur complet, véritable gentleman, parfois un peu froid, Marco Van Basten a fait se lever les foules lors de matchs d'anthologie avec l'équipe nationale des Pays-Bas ainsi qu'avec le Milan AC qui l'a sacré roi d'Europe. Né en 1964, il rejoint, dès l'âge de 6 ans, un club de sa ville, le UW Utrecht À 14 ans, il signe au club concurrent, l'Einwijk Utrecht, où il ne restera qu'une saison. Repéré par des recruteurs, il rejoint les rangs de l'Ajax Amsterdam, où il va encore progresser. Le 3 avril 1982, à l'âge de 17 ans et demi, il joue son premier match en équipe première. Son élégance et son sens du jeu donnent des frissons aux supporters de l'Ajax: ils sentent qu'ils ont peut-être là un successeur au mythique Johan Cruyff. Dès ce premier match, il trouve le chemin des filets et remporte à la fin de la saison son premier titre de champion des Pays-Bas. 

 La saison suivante, il s'impose au sein de l'équipe et gagne un doublé Coupe-Championnat. Toute l'Europe du football suit ce prodige. D'autant plus que, en septembre 1983, il enfile pour la première fois la tunique des Oranje, léquipe nationale de Hollande. Il marque son premier but dès sa deuxième sélection contre la Belgique. Pendant toute sa carrière internationale, il va éclabousser de tout son talent la génération dorée du football batave.Trop jeune et manquant de maturité, cette équipe ne sera pas de la Coupe du monde 1986.  Dès les éliminatoires de l'Euro 88, on sent qu'un groupe est en train de naître, sous l'impulsion de Marco Van Basten, de Ruud Gullit et de Frank Rijkaard. Ils se qualifient facilement et arrivent en Allemagne à l'été 1988 pour le tournoi final. Le premier match est catastrophique avec une défaite contre l'URSS. Les Bataves sont dos au mur pour leur deuxième match de poule contre l'Angleterre. Ce sera le match de Van Basten qui va inscrire les 3 buts de la victoire. En demi-finale, l'attaquant marquera le deuxième but qui qualifie son équipe pour la finale, en battant la RFA 2 à i. Les Pays-Bas n'ont jamais remporté de compétition internationale et ont toujours été battus en finale. Cette fois-ci, les hommes de Marco Van Basten ne veulent pas laisser passer leur chance. Ils affrontent une solide équipe d'URSS qui a été impressionnante durant tout le tournoi. 

 A leur entrée dans l'antre du stade olympique de Munich, les Bataves ne sont pas les favoris, mais leur jeu rapide et incisif leur permet de caresser l'espoir d'une victoire. Dès les premières minutes, on sent que c'est le jour  des Hollandais. À la 33e minute, Ruud Gullit ouvre la marque et, à la mi-temps, les Pays-Bas sont en tête. C'est en seconde mi-temps que le génie de Marco Van Basten va sceller le match. À la 54' minute, un centre un peu trop appuyé file au-delà du deuxième poteau des Russes. L'angle est impossible et aucun footballeur au monde ne peut marquer de cet endroit. Aucun? Sauf Marco Van Basten... Il s'élance et tente une incroyable reprise de volée qui va se loger dans la lucarne opposée de l'immense Renat Dassaev qui garde les buts de l'URSS. C'est l'un des plus beaux buts de l'histoire du football mondial. Et il donne à l'équipe des Pays-Bas le titre de champion d'Europe des Nations, le seul titre international remporté, encore à ce jour, par ce pays. Ce but pèsera lourd dans l'attribution du Ballon d'Or France Football que Marco Van Basten reçoit sous le maillot du Milan AC. 

 L'attaquant a rejoint le club lombard durant l'été 1987. Après avoir remporté trois championnats et trois Coupes des Pays-Bas, il souhaitait se frotter au meilleur championnat européen. Sa première saison à Milan est délicate.Très fragile des chevilles et marqué durement par les défenseurs du Calcio, Van Basten accumule les blessures. Il remporte son premier Scudetto en 1988, mais ne participe qu'à n rencontres. En revanche, dès sa deuxième saison sous les couleurs de Milan, il s'impose comme le meilleur attaquant en activité. Il inscrit 19 buts lors de la saison 1988-1989 et remporte en fin de saison sa première Ligue des Champions. Il obtient son deuxième Ballon d'Or et enchaîne les trophées et les buts d'anthologie qui font chavirer de bonheur les supporters milanais. Avec Gullit et Rijkaard, il forme l'ossature du grand Milan AC qui écrase l'Europe et conserve sa Coupe d'Europe en 1990.

Lors de la Coupe du monde 1990, les Hollandais figurent parmi les favoris, mais sont à la peine dès le début du tournoi. Incapables de gagner un match durant les poules, ils tombent piteusement en huitièmes de finale contre les Allemands. Heureusement, en club, Marco Van Basten connaît tous les bonheurs en enchaînant les buts et les titres de meilleur buteur du championnat. I! gagne deux nouveaux Scudetto en 1992 et 1993. A l'automne 1992, il reçoit un troisième Ballon d'Or France Football, mais son corps le fait de plus en plus souffrir. Il se fait de nouveau opérer de la chevillée la fin de l'année 1992. Il retrouve la forme au printemps et joue la finale de la Ligue des Champions, le 26 mai 1993. Remplacé en fin de match, il ne parvient pas à marquer et à éviter la défaite de son équipe contre l'Olympique de Marseille. Cette finale perdue sera son dernier match. Opérée à de multiples reprises durant les deux années suivantes, sa cheville détruite l'empêche déjouer à nouveau au football. Le 17 août 1995, il annonce, lors d'une émouvante conférence de presse, qu'il arrête définitivement sa carrière.

En 2004, la Fédération néerlandaise de football lui propose de prendre la tète de la sélection. Il rajeunit l'équipe et la qualifie pour la Coupe du monde 2006. Le football total des Oranje séduit, mais ils sont éliminés dès les huitièmes de finale. Très critiqué, Van Basten tient bon et fait grandir une nouvelle génération de joueurs qu'il qualifie pour l'Euro 2008. Brillants en poule de qualification (les Pays-Bas humilient la France en battant les hommes de Raymond Domenech 4 buts à 1), ils sont les grands favoris pour le titre. Mais ils vont subir la pression et passer complètement à côté de leur quart de finale, en se faisant battre 3 à i par de surprenants Russes. Marco Van Basten doit passer la main et décide de devenir l'entraîneur du club de son cceur, l'Ajax d'Amsterdam, durant l'été 2008. Mais tout se passe mal et il finit le championnat à la troisième place, un rang indigne pour cette grande équipe. Lassé, il démissionne en mai 2009. Il déclare qu'il ne pouvait pas faire mieux avec cet effectif. Marco Van Basten est un compétiteur hors norme, un battant. Et pour lui, ne pas avoir une équipe pour finir sur la plus haute marche n'est pas concevable...




Vhs Rip, 55mnts
Codec H264, Mkv
Bitrate 1300
Sound 128kbps
ItalianComments
 Formatted 16/9
Chapters
 Pass : twb22.blogspot.com




http://www.megaupload.com/?d=90LH73S9




Thanks to Paulo for Rapidshare Reupload
Great Help










Cover Scan
http://nsa26.casimages.com/img/2011/03/07/110307101705963264.jpg

Great Link
http://www.magliarossonera.it/homepage.html





Van Basten arrived at the San Siro having scored the winning goal in the 1987 Cup Winners Cup final and an incredible 128 goals in 133 league games for Ajax. He struggled with injury in his first season in Serie A but returned in time to score the winning goal in a crucial 2-3 victory away to Napoli which effectively sealed the Championship for Milan. The following month during the 1988 European Championship in Germany he established himself as the best striker in the World. Over the next two seasons Van Basten was a key figure in Arrigo Sacchi's all conquering Milan side, winning two successive European Cups, European Super Cups and Intercontinental Cups. He scored two goals in the 1989 European Cup final and made the winning goal for Frank Rijkaard in the 1990 European Cup final. Van Basten 'officially' retired in 1995 having played his last game for Milan in 1993.Despite calls for him to go into management he distanced himself from the game for almost a decade before making an expected return in 2002 in a coaching role with first club Ajax. Even more surprising was his appointment as Dutch national team coach after Euro 2004.Scoring spectacular goals, in particular volleys and overhead kicks, were his trademark. Van Basten was a tall, strong, quick player blessed with World Class athleticism. A complete forward - dangerous with both left and right foot, sensational in the air and equally adept at making goals as well as scoringthem. His performances in big matches, particularly finals, were nothing short of outstanding. Arguably the greatest striker in the history of this sport, unquestionably one of the greatest players of all time.

Caps






No comments:

Post a Comment

NO LINKS ALLOWED