Tuesday, January 31, 2012

Coupe de France 1988 1989 Marseille Monaco

Final
10 juin 1989
Parc des Princes,
Paris

Attendance : 44 448
Referee : Joël Quiniou


   Les Marseillais champions de France sont entrés en loge. Ils portent en eux une réelle joie de vivre, une confiance inébranlable en leurs moyens et une espèce de philosophie qui les dépouille de tout danger de stress. « On nous dit favoris mais, en finale de Coupe, il n'existe pas de favori » (Huard). « Cette finale doit être belle. Que l'on perde ou que l'on gagne, ce ne sera pas grave, à condition d'avoir joué notre jeu » (Vercruysse). Pour Jean-Pierre Papin, il n'est pas question de perdre. L'homme a fait du chemin, depuis trois saisons, au contact de champions comme Giresse, Fôrster et Allofs. Il se disperse moins, il voit mieux le jeu, il dose plus précisément ses efforts. Son brassard de capitaine lui donne des ailes. La montée à Paris de quarante mille supporters marseillais lui fait également chaud au cœur. Et la perspective d'être suspendu en cas de finale à rejouer achève de le motiver. J.-P.P. sera géant, il le veut.

Les Monégasques sont loin d'être démunis. Ils ont atteint, plusieurs fois au cours de la saison, des sommets d'expression, notamment contre les Marseillais. Et, même privés d'atouts considérables comme Touré, Hateley, Ferratge, ils ont rétabli, après leur élimination fâcheuse devant Galatasaray, un courant collectif porteur. Monaco joue bien au ballon quand le vent le pousse. Le problème fondamental des Monégasques est qu'ils se posent beaucoup de questions, collectivement ou individuellement. Arsène Wenger a le choix entre deux formules : celle de Fofana en deuxième attaquant ou celle de Puel en renfort médian. Il va préférer la deuxième. Amoros souffre d'esquilles osseuses dans une cheville et rame, depuis plusieurs semaines, dans un rôle de défenseur avancé qui le fait se disperser. Battiston sait que le Toulonnais Mendy a signé pour la saison suivante à Monaco, ce qui est manifestement une démarche de défiance envers sa personne. Sonor, pour compenser l'absence de Vogel, est devenu l'assistant de Battiston en défense centrale, ce qui a rarement été une réussite. Enfin, certains joueurs de l'ensemble consacre aussi un Papin géant, un Papin gourmand qui, pour en avoir voulu quatre, manqua le seul penalty de sa carrière jusqu'à ce jour. Personne n'est parfait, comme disent les Anglais. Sauf Gérard Gili qui, pour un intérimaire, s'avère être un vrai monte-en-l'air.





Codec H264, Mkv
Bitrate 1200
Sound 128 kbps
French Comments
Full Game


First Half
http://rapidshare.com/files/491671093/Cpe.Fra.1988.1989.Mars.Mon.twb22.blogspot.com.1Hlf.mkv
http://www.megaupload.com/?d=QB57PB01

Second Half
http://rapidshare.com/files/123551645/Cpe.Fra.1988.1989.Mars.Mon.twb22.blogspot.com.2Hlf.mkv
http://www.megaupload.com/?d=HP4YA7CY

















Caps













No comments:

Post a Comment

NO LINKS ALLOWED