Tuesday, April 12, 2011

Intercontinental Cup 1970 Estudiantes De La Plata Feyenoord Rotterdam

First leg
La Bombonera, 
Buenos Aires
26 August 1970

 En mai dernier lorsqu'ils étaient rentrés à Rotterdam, porteurs de la Coupe d'Europe conquise aux dépens du Celtic, les rues de Rotterdam avaient disparu sous un formidable raz de marée humain. Cette fois ce fut un carnaval qui par son tonus, sa couleur et son orchestration aurait supporté la comparaison avec les plus pittoresques et les plus bruyantes des fiestas sud-américaines.

Cela avait commencé sur le stade après qu'Israël, le capitaine de Feijenoord, eut reçu des mains de la reine Juliana le ballon d'or qui depuis onze ans fut le grand titre de gloire de clubs aussi fameux que Santos. le Real Madrid, Penarol, Milan, le Racine de Buenos-Aires et Estudiantes. Dans une ambiance chaleureuse, exempte d'agressivité, des gens s'embrassaient, dansaient, effectuaient des roulés boules, ou se prosternaient sur le gazon, tandis que la voix énorme de la foule des tribunes faisait trembler l'arène métallique sous les accents de la marche célèbre de Feijenoord.
Aux yeux de l'observateur objectif cette allégresse avait un aspect sympathique. La victoire du grand club de Rotterdam est, en effet, le couronnement de l'ascension d'un des footballs les plus florissants d'Europe, d'un football qui a pu s'enorgueillir il y a trois ans de réaliser dans son championnat une moyenne d'assistance égale à celle du championnat d'Angleterre, d'un football dont la progression s'était manifestée l'an dernier par la présence d'Ajax en finale continentale.

 Cela dit, la P.I.P.A. a, pour l'instant, raison de ne pas décerner le titre officiel de champion du monde des clubs au vainqueur du match qui oppose chaque année les concurrents de deux compétitions aux formules aussi discutables que la Coupe d'Europe et surtout la Coupe d'Amérique du Sud.
Rappeler que les clubs brésiliens se refusent depuis trois ans à participer à l'épreuve sud-américaine c'est montrer qu'il s'agit d'une compétition tronquée. Mais si l'on ajoute que cette année, Estudiantes. contraint de disputer les barrages du Championnat métropolitain en Argentine, a remporté la Coupe sud-américaine aux dépens de Penarol privé de sept joueurs retenus par le «Mundial». on apprécie avec plus d'exactitude encore sa « représentativité ». Que ce représentant aussi contestable du football sud-américain ait fait trembler jusqu'à la dernière seconde les 70.000 supporters de Feijenoord, est un événement de nature à faire réfléchir ceux qui seraient tenté de classer le champion hollandais au sommet de l'échelle des valeurs mondiales.
Au cours de la première manche de la finale intercontinentale jouée au stade de Boca Juniors à Buenos-Aires, Peijenoord avait acquis une solide option sur le succès définitif. Mené 0-2 à la suite de grossières erreurs de son gardien Treytel, les Hollandais, sous l'impulsion de Van Hanegem., dont la maîtrise technique étonna le public argentin, comblèrent ce handicap avec tant d'aisance que le match-retour à Rotterdam ne semblait leur poser aucun problème sérieux, compte tenu de l'appui chaleureux de leur public. C'était compter sans les ressources de cette étrange équipe d'Estudiantes qui a le don d'exaspérer tous ses adversaires, tous les publics et qui, paradoxalement, laisse toujours des regrets...


Codec H264, Mkv
Bitrate 1300
Sound 128 kbps
Chapters Full Game
Spanish Comments
Pass : twb22.blogspot.com



http://www.megaupload.com/?d=N0W733CP
http://www.megaupload.com/?d=E6WF6BZH
http://www.megaupload.com/?d=T71RAH4B
http://www.megaupload.com/?d=D3RC7KX7
http://www.megaupload.com/?d=YDF2QVO8





Caps








Review Second Leg 
(no Download)

 Pour obtenir le match nul qui lui aurait permis de jouer la belle à Madrid, elle utilisa d'entrée la brutalité (sous la forme d'interventions aériennes d'une violence à faire frémir, de tacles portés volontairement sur le pied d'appui de l'adversaire, de charges à retardement), les truquages, les simulations, les temporisations de toutes sortes. La ruse aussi qui prit la forme de l'utilisation du hors-jeu-piège que les ignares confondent avec la défense en ligne. Malbernat, Spadaro, Togneri et Médina, les quatre arrières argentins exécutèrent avec un synchronisme souvent heureux « le pas en avant » pour « mettre hors-jeu l'adversaire », cette manœuvre qu'une défense opérant en ligne se garde de pratiquer.
Freinés par la violence des Estudiantes. les attaquants de Feijenoord qui avaient abordé le match tambour battant, tombèrent dans le piège huit fois en première mi-temps et décontenancés perdirent peu à peu la confiance qui les animait avant le coup d'envoi. Les trois occasions de but que nous avons notées jusqu'au repos, dans un contexte de jeu constamment haché par le sifflet de l'arbitre (un coup-franc par minute environ) s'inscrivent cependant à l'actif de Romeijn (35" minute) parti de loin et piégeant les piégeurs, de Van Hanegem sur centre en retrait de Moulijn (40'). et de Van Hanegem encore utilisant une belle déviation de Kindvall (44'). Mais ces occasions manquèrent de netteté, la seconde notamment où Van Hanegem dut réaliser une extraordinaire prouesse pour effectuer sa reprise de volée malgré un « contre » farouche de Togneri.


 Le remplacement de l'excellent Hasil par Boskamp. un homme frais, rapide, dur et non dénué d'habileté, eut certainement pour but, dans l'esprit d'Happel de mettre en échec le piège tendu par les arrières argentins. Mais avant d'atteindre partiellement cet objectif à la Sfr minute - lorsque Boskamp surgit de derrière ses avants pour se présenter seul devant Pezzano, le gardien d'Estudiantes, le lober, et voir son tir terminer sa course en sortie — Feijenoord échappa d'extrême justesse à la catastrophe. En effet, la marque était toujours vierge à la 52' minute lorsque à la suite d'un très beau mouvement lancé par Bilardo et poursuivi par une superbe déviation de Veron, Conigliaro se trouva seul face à Treytel dans une position idéale de tir. Mais le keeper hollandais racheta cette fois ses erreurs du match-aller en détournant le tir à bout portant de son adversaire.
Van Daele, ce grand blond, au profil anguleux chaussé de lunettes, fut plus heureux que Conigliaro. A la 65' minute, il venait d'entrer sur le terrain à la place de Moulijn, lorsque iccueillant un centre légèrement en retrait exécuté à ras de terre par Wery, à vingt mètres de la cage de Pezzano, il tenta le tir malgré l'opposition de trois adversaires. La balle traversa le rideau et trompa complètement le gardien argentin. C'était un but heureux, d'autant plus que l'arbitre ignora la présence d'un attaquant hollandais derrière les trois arrières argentins, ainsi que devait it révéler involontairement la caméra de la télévision.
Certes, ainsi que nous l'avons dit plus haut, Boskamp laissa ensuite échapper une occasion en or, mais il convient de souligner que le dernier quart d'heure fut un calvaire pour ses coéquipiers et pour le public qui attendait avec angoisse le coup de sifflet final.

 Tardivement, les Argentins avaient compris que marquer des buts est tout de même l'objectif essentiel d'une équipe. Et l'on assista au spectacle, fort inattendu de sa part, d'un jeu offensif ordonné, intelligent et très appuyé, qui mit en valeur les remarquables qualités de footballeur non seulement de Veron, aux dribbles sensationnels, mais encore de Rudzky (remplaçant Conigliaro) du jeune Pgnanini (entré à la place de Romeo), de l'excellent arrière latéral Malber-nat. et — événement plutôt renversant — de Pachamé et de Bilardo. dont nous connaissions surtout les violences et les truquages.
Le dernier coup de sifflet de l'arbitre péruvien Tejada permit aux 70.000 supporters et à leurs protégés de retrouver le souffle. Il laissa aux spectateurs objectifs une impression de regret. Si les joueurs d'Estudiantes avaient joué la carte de l'intelligence et de la technique au lieu d'abattre celle de la brutalité et de la ruse pendant plus d'une heure que se serait-il passé ?
Si l'on tient compte du fait que la robustesse physique des joueurs de Peijenoord parvint à contrebalancer la violence de leurs adversaires, la question peut se poser en termes plus précis : que se serait-il passé si au lieu de se servir du hors-jeu pour piéger les attaquants hollandais, les arrières argentins s'étaient servis du hors-jeu pour donner des appuis à leurs attaquants ? Si au lieu d'utiliser la ruse, ils s'étaient servi de leur intelligence ?
La physionomie du dernier quart d'heure de la partie incite à penser dur la victoire eût changeé de camp..

Le dernier coup de sifflet de l'arbitre péruvien Tejada permit aux 70.000 supporters et à leurs protégés de retrouver le souffle. Il laissa aux spectateurs objectifs une impression de regret. Si les joueurs d'Estudiantes avaient joué la carte de l'intelligence et de la technique au lieu d'abattre celle de la brutalité et de la ruse pendant plus d'une heure que se serait-il passé ?
Si l'on tient compte du fait que la robustesse physique des joueurs de Peijenoord parvint à contrebalancer la violence de leurs adversaires, la question peut se poser en termes plus précis : que se serait-il passé si au lieu de se servir du hors-jeu pour piéger les attaquants hollandais, les arrières argentins s'étaient servis du hors-jeu pour donner des appuis à leurs attaquants ? Si au lieu d'utiliser la ruse, ils s'étaient servi de leur intelligence ?
La physionomie du dernier quart d'heure de la partie incite à penser que la victoire eût changé de camp. Cela dit sans sous-estimer les très belles qualités des joueurs de l'équipe hollandaise, dont le meilleur fut encore Van Hanegem, mais dont l'épanouissement collectif est limité par un système de jeu qui autorise la contre-attaque mais non point l'offensive.
Si l'on précise que Estudiantes, 16' du champion métropolitain, ne compte danc ses rangs que des individualités de second plan (en Argentine i à l'exception de Veron et Mal-bernat, on conviendra que la victoire tirée par les cheveux de Feijenoord, n'est pas de celle qui justifient un titre de champion du monde, même si elle fut méritée par un léger avantage quant au nombre des occasions de but et une moins grande désinvolture à l'égard des règles de la correction.

5 comments:

  1. Sorry still be the second match and it would do great. And the first match they have failed more than the second. Thank you!

    ReplyDelete
  2. We have to dampen the shakiness a fiddling bit to hereditary chromosomal mutation mired in
    Parkinson's disease deforms the membranes Greenness surrounding the nuclei Bluish of neural Root cells. parkinson's disease life-time expectancy is pendent upon the clip of treatment and ventilation these
    solvents on a plump for groundwork. Difficulty in java drinkers may hold a bring down
    peril.

    my website - Westford parkinson's disease specialists

    ReplyDelete
  3. The ground for fasting Prior to the prove is so that the results will not be skew is an addition
    in rake Cholesterol, the risks can be senior high school.
    undue white plague of degraded foods, egg major classes, viz.

    the bile sulfurous sequestrants, fibric acid derivatives and the statins.


    Review my web blog: cholesterol lowering ayurvedic medicine
    my webpage: cholesterol lowering ayurvedic medicine

    ReplyDelete
  4. 20 Tip #3: Every 20 minutes you should originative blogging recitation?
    Top Chef's Chef Wrick for the fence in sitters, correct? Still, as a result of that conversation, Eaton reported my fine-tune and writes about immigration and usage law for the mulberry Finch Web log. When I chance blogs that are filled with were those that were marooned with them. intelligence squeeze as a blogging political platform bar is can be a popular hotspot. He's a shotgun-toting anti-establishment environmentalist
    focus on different ways of presenting entropy to
    readers.

    My homepage click here

    ReplyDelete
  5. Two others that seem to be missing from a lot of the good for you recipes is: ease and selection: both of which are offered up in the Hungry Girl cook books.

    , Charleston, SC: 15. Find Indian astrology with horoscope and live astrological predictin ,
    aries horoscope, daily, monthly, yearly analysis of birth chgart and individual
    prediction of all planet with gemstone.

    Check out my weblog dog trainers in maryland (http://www.google.com)

    ReplyDelete

NO LINKS ALLOWED