Tuesday, December 21, 2010

Uefa Cup 1974 1975 Twente Borussia M'gladbach

Final, Second Leg
21 may 1975 
Enschede, Arke Stadion
Referee P. Schiller
Attendance 21.000

 Le Borussia Moenchengladbach est depuis dix ans l'un des grands du football allemand et sa réputation d'équipe offensive s'appuye sur des réalités qui ne se démentent pas. Son inspirateur s'appelle Hennés Weisweiler, un solide gaillard de 55 ans qui croit à l'intelligence et à la liberté dans le football, à condition qu'elles viennent en surimpression de toutes les autres qualités de base. Weisweiler a aussi le souci des hommes. Ses joueurs l'adorent et sollicitent ses conseils dans tous les domaines, parce qu'ils savent que Weisweiler comprend et que la vie, pour lui, est une vaste aventure plus ou moins miraculeuse. Le jeu de Moenchengladbach est donc un peu un hymne à la joie. Notre Olympique Lyonnais s'en aperçoit d'ailleurs à ses dépens un certain soir de Novembre 1974 : 1-5 à Gerland. Moenchengladbach, qui compte deux champions du monde dans ses rangs (Vogts, Bonhof) et deux autres qui le sont à demi (Wimmer, Heynckes) court vers le titre de champion d'Allemagne. Il s'intéresse aussi à la conquête de la Coupe de l'UEFA qui lui a échappé deux ans plus tôt devant Liverpool. 

Il élimine donc successivement Innsbrùck (1-2, 3-0), Lyon (1-0, 5-2), Saragosse (5-0, 2-1), Ostrava (1-0, 3-1) et Cologne (3-1, 1-0) avant d'arriver en finale, laquelle se joue rappelons-le, par mat-ches aller et retour dans cette épreuve. L'autre finaliste est l'équipe hollandaise de Enschede, le FC Twente qui a éliminé pour sa part Ipswich (2-2, 1-1), le Racing-White (2-1, 1-0), Dukla Prague (1-3, 5-0), Vêlez Mostar (0-1, 2-0) et la Juventus (3-1, 1-0).  A Dusseldorf, pour le match-aller, Moenchengladbach est privé de Jupp Heynckes, meilleur buteur du championnat, blessé à la cuisse en équipe d'Allemagne. Pendant 90 minutes, les Allemands rebondissent comme une balle de tennis contre un mur. Ils vont accuser leurs adversaires d'avoir gelé le jeu et de l'avoir ainsi détruit. Twente, sur son terrain, dans son ambiance, est favori du match-retour. Il ne le reste pas longtemps car, après dix minutes de jeu, il est mené 2-0. Moenchengladbach joue avec une puissance collective impressionnante. Jupp Heynckes est là, piaffant comme un pur-sang malgré ses 31 ans. Il change deux fois de chaussures mais il marque trois buts (10e, 50e, 59e) dans un style qui a l'efficacité des obus perforants. Heynckes, superbe athlète, se tient en général sur l'aile gauche. De là, il prend « le couloir », évite tous les obstacles et termine l'action au gré de son inspiration : centre ou tir fracassant. A la fin de la rencontre (5-1 pour Moenchengladbach), Heynckes va donner l'accolade à Weisweiler. C'est une accolade d'adieu car le technicien allemand se voit offrir un pont d'or (180 millions d'anciens francs) pour aller entraîner Barcelone durant deux ans. Les sirènes contribuent parfois à détruire ce qui ressemble au bonheur.
0-1 Simonsen 2′; 0-2 Heynckes 9′; 0-3 Heynckes 52′; 0-4 Heynckes 60′; 1-4 Drost 76′; 1-5 Simonsen [pen.] 87′.
FC Twente ‘65: Volkmar Groß; Cees van Ierssel, Niels Overweg, Epi Drost (capitán), Kalle Oranen; Kick van der Vall, Frans Thijssen, Theo Pahlplatz (Eddie Achterberg 65′); Jaap Bos (Arnold Mühren 58′), Jan Jeuring, Johan Zuidema. Entrenador: Anton “Spitz” Kohn.
VfL Borussia Mönchengladbach: Wolfgang Kleff; Berti Vogts (capitán), Hans-Jürgen Wittkamp, Ulrich Surau (Frank Schäffer 13′), Hans Klinkhammer; Rainer Bonhof, Herbert Wimmer (Horst Köppel 78′), Dietmar Danner; Allan Simonsen, Henning Jensen, Jupp Heynckes. Entrenador: Hennes Weisweiler.

 Codec H264
Sound Aac 160kps
German
Chaptered 

Pass : thewildbunch22 

Caps







6 comments:

  1. GRAZIE! Great stuff!

    ReplyDelete
  2. Bonjour,
    Il y a un message d'erreur lors de la décompression .

    ReplyDelete
  3. hmmmm je regarderais demain matin. tu as essayé l'autre pass habituel?

    ReplyDelete
  4. c'est ok excuse moi

    ReplyDelete
  5. ok pas de probleme si un des mots de passe passe pas c'est l'autre en fait! Bon noel!

    ReplyDelete

NO LINKS ALLOWED