Friday, December 10, 2010

Champions League 2010 2011 Marseille Chelsea

Phase de groupe, 8 Decembre 2010
Stade Velodrome, Marseille


Didier Drogba va faire son retour au stade Vélodrome. Mais l’Ivoirien ne sera pas le seul joueur africain sur la pelouse de ce Marseille-Chelsea. De Diawara à Essien en passant par Obi Mikel et Kalou, via Kaboré, Taiwo et Ayew, le continent sera présent en force, ce mercredi, lors de la 6e journée de la Ligue des Champions.
Michael Essien (Ghana), John Obi Mikel (Nigeria), Salomon Kalou (Côte d’Ivoire), Didier Drogba (Côte d’Ivoire) d’un côté ; Charles Kaboré (Burkina Faso), Souleymane Diawara (Sénégal), Taye Taiwo (Nigeria), André Ayew (Ghana) de l’autre. On sait ce que fera l’Afrique ce mercredi soir : le continent aura les yeux braqués sur Marseille-Chelsea, comptant pour la 6e journée du groupe F de la Ligue des Champions.
Sans enjeu, cet OM-Chelsea se présente comme un match de gala. Pas question, cependant, de galvauder cette rencontre pour André Ayew. "Sans hésiter, c’est pour moi un match de Ligue des Champions. Il s’agit peut-être d’un match de gala pour les supporters mais pour moi, c’est un grand match contre des grands joueurs, a assuré le jeune attaquant ghanéen de l’OM. En football, ce qui compte, c’est la régularité. Ça ne sert à rien d’être très bon une fois et moins bon la fois suivante. C’est pour ça qu’Essien est grand. Comme Iniesta, Yaya Touré... Ce sont des références."




Encodage Codec H264
Francais

Pass thewildbunch22

Victoire de prestige de Marseille contre Chelsea



L'Olympique de Marseille a pris sa revanche sur le Chelsea FC en s'imposant contre les Londoniens grâce à un but de Brandão à 10 minutes de la fin. Avec 12 points, les Marseillais seront bien présents en février, tout comme Chelsea qui termine tout de même premier .
Pour ce match sans enjeu où les deux équipes étaient déjà qualifiées pour les huitièmes de finale de l'UEFA Champions League, du côté Marseillais, Lucho González avait été laissé sur le banc. Côté Blues, Mickael Essien, Florent Malouda, John Terry, Salomon Kalou et surtout Didier Drogba qui signait son grand retour au stade Vélodrome étaient bien alignés.


L'OM se lançait bien dans la partie et se procurait même les premières occasions, Loïc Rémy ratant sa reprise dans la surface sur une balle en cloche (6e), puis Benoît Cheyrou ne cadrait pas une frappe de l'entrée de la surface (8e).
Dans la foulée, Mathieu Valbuena envoyait une frappe puissante de 25 mètres sur la barre transversale de Petr Čech (11e). Deux minutes plus tard, un tir de Rémy frôlait le poteau droit du gardien tchèque. C'était ensuite au tour de Brandão de frapper à côté après un centre de Fabrice Abriel dans la surface (15e).


Chelsea sortait peu à peu la tête de l'eau. Sur une perte de balle au milieu de Leyti N'Diaye, Salomon Kalou se faufilait dans la défense mais était repris alors qu'il se présentait devant Steve Mandanda (22e). À la demi-heure, bien servi dans la surface par Kalou, Drogba soulevait trop sa frappe. L'Ivoirien, toujours en pleine surface, était ensuite contré par Taye Taiwo qui se jetait dans les pieds de l'Ivoirien.
Malouda après un slalom décochait la première frappe de la deuxième période bien captée par Mandanda (47e). Mais cette seconde mi-temps démarrait sur le même faux-rythme qui avait marqué la fin de la première, les deux équipes pensant surtout à se ménager pour éviter les blessures ou les suspensions.
Sur un superbe ciseau retourné, Valbuena parvenait à centrer, mais ni Brandão, ni Rémy ne pouvaient profiter de l'occasion (59e).



Carlo Ancelotti et Didier Deschamps effectuaient leurs premiers changements à l'heure de jeu, avec la sortie de Drogba sous les acclamations, remplacé par Daniel Sturridge, alors que Valbuena et Abriel laissaient leurs places à Lucho González et André Ayew.
Alors que le rythme baissait nettement en fin de match, Cheyrou tentait en vain de trouver la solution de loin (74e). L'OM allait enfin trouver la faille et faire basculer le match à 10 minutes de la fin. Au terme d'un déboulé, Taiwo frappait mais son tir contré arrivait dans les pieds de Brandão qui concluait du gauche et battait Čech (1-0, 81e).
Les Marseillais avaient enfin réussi à conclure dans cette partie difficile. Ils ont confirmé leur montée en puissance dans cette phase de groupes en s'imposant quatre fois consécutives, après avoir commencé par deux défaites.

No comments:

Post a Comment

NO LINKS ALLOWED