Wednesday, April 20, 2011

Uefa Cup 1988 1989 Napoli Juventus Turin

Quarter-finals, Second Leg
15 March 1989
Stadio San Paolo,
Napoli

Le parcours en Coupe de l'UEFA  entamé en septembre dernier et qui a vu le Napoli éliminer successivement le PAOK Salonique, Lokomotiv Leipzig et Bordeaux a fût remarquable. Sur des scores étriqués, certes, mais qui ne traduisaient pas la mâitrise et la domination affichées par les Italiens sur le terrain.
Ainsi lancés, les Napolitains prennent goût à l'aventure. Le problème est qu'ils tombent sur la Juventus en quart de finale et que celle-ci, avec le minuscule Portugais Rui Barros, « l'aiguille » Altobelli récupérée à Tinter et la surprise soviétique Zavarov engagée contre une usine Fiat, leur passe 2-0 au match-aller en Piémont, buts de Bruno le libero (14e) et de Corradini le Napolitain... contre son camp (45e). Dans un stade San Paolo fort de 90 000 spectateurs (quinze millions de recettes), les Najjplitains appliquent exactement à leurs adversaires de la Juve leur méthode du match-aller : 2-0 à la mi-temps, buts de Maradona (10e, sur penalty) et Carnevale (45e). Et, comme ils sont vicieux, ils attendent la 120e minute pour inscrire le troisième but, celui de la qualification. Par le défenseur Renica, parce que c'est encore plus drôle.

Bianchi dispose d'un groupe de qualité. Une défense solide, un milieu créatif et une attaque efficace ; groupe nourri de superbes individualités, comme les deux Brésiliens Alemao et Careca ou le nouvel international italien Andréa Carnevale. Ceux-là, comme Maradona, sont capables d'illuminer un match d'un seul coup de patte. Le football italien a changé. S'il en fallait une dernière preuve, la double prestation de Naples en finale de la Coupe de l'UEFA, épreuve «vitrine» de la santé d'un football, l'aura apportée. Cette victoire-là n'a rien à voir avec les victoires italiennes du passé. Elle ne doit rien au catenaccio, au jeu dur, à la chance ou à la comédie. Elle est au contraire le fruit de la métamorphose d'un Calcio plein de vitalité dont Naples est l'un des dignes ambassadeurs. Et Maradona le plus grand des artistes.

Bitrate 1300
Sound 128kps
Pass :
twb22.blogspot.com
or thewildbunch22

http://www.megaupload.com/?d=YFABB3EV
http://www.megaupload.com/?d=PINHRWH4
http://www.megaupload.com/?d=QKBGIEVS
http://www.megaupload.com/?d=WLGTSA4V
http://www.megaupload.com/?d=WLN04MDY
http://www.megaupload.com/?d=R0X7O8B7
http://www.megaupload.com/?d=THFLNFJZ


 Caps 











Goals: Maradona Goal 10' (pen.) Carnevale Goal 45' Renica Goal 120'         
Napoli won 3–2 on aggregate.

5 comments:

  1. Thanks, Diego is the best!
    Can I ask u... Please try to find the friendly match Scotland-Argentina 2008, it's the 1st Maradona's coaching experience... Please ;)

    ReplyDelete
  2. I don't have a lot of 2000s stuff

    ReplyDelete
  3. thanks a millions for share the best player of the world¡¡¡¡¡
    diego

    ReplyDelete
  4. what your email adress???????
    I'm italian napoli fan!!! GREAT VIDEO!!!

    ReplyDelete

NO LINKS ALLOWED