Tuesday, November 22, 2011

Hommage Florian Albert (1941-2011) : Ferencvaros Highlights

 C'est dans un endroit bien discret que le Hongrois Florian Albert, décédé le 30 octobre à l'âge de soixante-dix ans. avait reçu son Ballon d'Or 1967 ! « II devait m'être remis devant les 70 000 spectateurs du Nepstadion. avant le quart de finale de l'Euro 68 Hongrie-URSS, nous racontait Albert en 1999. Mais j'ai dû déclarer forfait sur blessure et la cérémonie a été annulée. Le représentant de France Football s'est rendu à notre hôtel pour me remettre le trophée, mais notre sélectionneur s'y est opposé et m'a renvoyé chez moi. Je n'ai jamais su pourquoi, mais les relations avec les Soviétiques étaient compliquées... C'est dans ma cuisine qu'a eu lieu la remise du Ballon d'Or ! » Mais ce n'est pas cette anecdote qui faisait de Florian Albert, décédé des suites d'une opération à cœur ouvert, un Ballon d'Or unique. Il était surtout le seul Hongrois au palmarès! Ni Ferenc Puskas, ni Sandor Kocsis. ni Zoltan Czibor. ni Nandor Hidegkuti, tous héros de la grande équipe de Hongrie - championne olympique à Helsinki en 1952. première formation du continent à battre les Anglais à Wembley (6-3 en 1953) et finaliste de la Coupe du monde 1954 - n'ont jamais obtenu cette reconnaissance. Pour une bonne raison: cette magnifique équipe a éclaté avec l'invasion de la Hongrie par l'Armée rouge, en 1956. année du premier Ballon d'Or (attribué à l'Anglais Stanley Matthews). 

«Si le Ballon d'Or avait été créé plus tôt, je ne serais sûrement pas le seul Hongrois. Au moins deux de mes compatriotes auraient été sacrés, mais ils ont fui notre pays après l'entrée des chars soviétiques à Budapest et n'ont jamais pu être distingués.»  Conscient de sa place à part dans l'histoire du football de son pays, Florian Albert avait accepté, en 1999, de se lever à 6 heures du matin pour les besoins d'un cliché dans le bleuté de l'aube sur les bords du Danube. Mais lorsque six ans plus tard, en préambule à la cérémonie des cinquante ans du Ballon d'Or, nous l'avions revu, marqué par le décès de sa femme, l'actrice Eva Balint, il n'avait pas voulu quitter Ferencvaros. son club de Budapest où il a accompli toute sa carrière de joueur (1958-1974). La suite, marquée par une brève expérience d'entraîneur en Libye, puis un honorifique strapontin de dirigeant à vie de Ferencvaros, n'a pas été à la hauteur de son palmarès. Quatre fois champion de Hongrie, vainqueur de la Coupe des villes de foire en 1965 avec Ferencvaros, il a disputé deux phases finales de Coupe du monde, en 1962 au Chili et en 1966 en Angleterre. Sa disparition, après celles de Stanfey Matthews (sacré en 1956), Omar Sivori (1961), Lev Yachine (1963) et George Best (1968). porte à cinq le nombre des Ballons d'Or décédés.


Codec H264, Mkv
Bitrate 1000
Sound 128 kbps
French Comments
Pass : twb22.blogspot.com
Resumes Ferencvaros
(Many Great Stuff)

http://www.megaupload.com/?d=1L3V79QM
http://www.megaupload.com/?d=090ULX4M


1 comment:

NO LINKS ALLOWED