Thursday, August 11, 2011

Focus On : Samuel Eto'o Barcelona Profiles

 Il appartient à la famille des grands fauves. Prêt à bondir, Samuel Eto'o Fils (il y tient) attend la bonne occasion pour sortir les crocs et dévorer sa proie. Au Stade de France, contre le Brésil, le prédateur jaillit à la nuit tombée. Sur un dégagement de Dida, repoussé par MBami, le Lion sort de sa réserve. Après le rebond, il ridiculise la paire Lucio-Juan, avant d'envoyer un coup de patte, aux 25 mètres, qui nettoie la lucarne auriverde. Boosté par son indomptable buteur, le Cameroun s'offre le scalp des champions du monde (1-0). A Yaoundé, on va chanter, à Douala, on va danser. Grâce à Eto'o, l'Afrique triomphe. «C'est un joli but, mais ce n'est pas mon préféré, lance le phénomène. J'en ai déjà mis des plus beaux!» Natif de Nkon, banlieue de Yaoundé, il effectue ses premiers pas dans le quartier de Vogara, l'un des plus démunis de la capitale. Mais, ça ne dure pas. Pour offrir une vie plus confortable à ses gosses (trois filles et trois garçons), Eto'o père, comptable de métier, conduit les siens à Douala. Le clan s'installe à Newbell, quartier chaud de la cité portuaire. 

 Là-bas, sur les terrains vagues bosselés, Samuel, fan de Roger Milla, dribble en liberté, avant de rejoindre l'Union Camerounaise des Brasseries de Douala (centre de formation quia révélé de nombreux champions). A treize ans et demi, l'attaquant impose son style en D2. Une poignée de buts et il débute avec les Cadets camerounais, avant d'être surclassé. «Lors de ma première sortie avec les Juniors, j'ai été repéré par le directeur technique du Real. Ça a changé ma vie!» Malgré la défaite contre la Côte-d'lvoire (3-5), Samuel s'offre un doublé. Serior Pirri (122 buts avec les Merenguesde 1964 à 1981) flaire le talent. Il lui propose un essai. «Dix jours après, je débarquais en Europe!»

Janvier 1997, le test est concluant, Eto'o s'engage avec le Real Madrid jusqu'en 2003. «Quand j'ai converti la somme en francs CFA, ça m'a choqué, ça faisait tellement de millions!» A la Ciudad Déportiva, il fait la connaissance de Raul et Redondo, «des joueurs dont j'avais le poster dans ma chambre au Cameroun!». Pour l'aguerrir, le Real l'envoie à Leganés (D2), club filial de la banlieue de la capitale. Eto'o flambe (28 matches, 3 buts) et bientôt, son aventure tourne au conte de fées. Eclairé par un ami connaisseur, Claude Leroy, nouveau sélectionneur du Cameroun, convoque le lionceau chez les Seniors. Samuel part en tournée... avant d'être sélectionné pour le Mondial 98. Le 17 juin, le plus jeune joueur du tournoi (il a 17 ans et 3 mois) rentre contre l'Italie. Sa carrière internationale est lancée. Malheureusement, le Real continue de le bouder. Barré par la paire Raul-Morientes, Eto'o est prêté en cours de saison à l'Espanyol Barcelone (1998-1999). Echec. 

 Il rebondit ensuite au Real Majorque. Réussite. Samuel devient une idole à Son Moix. Transféré définitivement (juin 2001), il dispute la Champions League, avant de s'imposer dans la Liga. Le palmarès et les buts vont suivre. Champion Olympique en 2000, double vainqueur de la CAN en 2000 et 2002, Eto'o Fils pères les défenses les plus hermétiques. Qu'importé le continent! Cette saison, l'Africain a encore inscrit 14 buts en 30 matches pour l'équipe des Baléares ( en pleine Coupe des Confédérations, Eto'o a reçu l'autorisation de repartir en Espagne pour y disputer la finale de la Coupe du Roi, face à Huelva )qui s'est offert un triomphe retentissant à Bernabeu, lors de la 32' journée, avec, pour Samuel, deux passes décisives et un but splendide (5-1). «Pour moi, c'est celui-là le plus beau de tous...» . Samuel est tranféré à Barcelone, son palmares s'etoffe avec la Liga et la Ligue des champions. Il part ensuite à l'Inter de Milan pour un titre de serie A et une nouvelle coupe d'Europe...


Codec H264, Mkv
Bitrate 1200
German Comments
Sound 128 kbps
Dvd Rip
Pass Thewildbunch22
   
http://www.megaupload.com/?d=VNHMQHYJ http://www.megaupload.com/?d=5JS7AT3M
http://www.megaupload.com/?d=80OAL3W0


Cover Scan
http://uppix.net/f/6/5/97669b624d117f8981a7017f343eb.jpg
http://uppix.net/f/f/a/358a8d20d831dd8c1237ae0896393.jpg

I Miti Di Calcio Book
 http://rapidshare.com/files/932055040/I.Mit.Cal.Eto.twb22.blogspot.com.pdf







Caps









No comments:

Post a Comment

NO LINKS ALLOWED