Wednesday, August 17, 2011

"El Clasico" : Supercopa Espana 2011 Barcelona Real Madrid

Second Leg
Camp Nou,
Barcelona
17 August 2011

On commence aujourd'hui et on finira demain. Évidemment quand on a des supporters dans le monde entier, l'horaire remarquablement tardif d'un coup d'envoi est une donnée très relative. Barcelone reçoit le Real Madrid ce soir, à 23 heures, au Camp Nou, en match retour de la Super coupe d'Espagne (aller : 2-2), et pour certains aficionados de latitudes lointaines, ce sera l'heure du petit déjeuner. Mais en Europe, et même en Espagne, où les coups d'envoi tardifs épousent à la fois la recherche d'un peu de fraîcheur et la culture d'un pays qui passe à table beaucoup plus tard que les autres, c'est franchement tard, tout de même. En France, il suffira de veiller et de faire comme si ce jeudi à venir était tout aussi férié que le 15 août, lundi. Car ce n'est quand même pas un soir à aller se coucher. Ce feuilleton-là mérite d'être vu en intégralité : depuis le printemps, la rivalité a atteint un niveau d'intensité et une audience planétaire qui n'ont pas beaucoup d'équivalents dans l'histoire du foot. On ne savait pas trop quoi espérer de la première manche de la Supercoupe, dimanche, à Bernabeu, mais il y avait exactement les mêmes ingrédients que d'habitude : de l'intensité, des gestes techniques d'exception, des buts magnifiques et des tacles assassins. Il ne manquait qu'une chose, que le résultat a en partie cachée : une belle équipe de Barcelone.

 Par rapport au Real, le Barça est en retard dans sa préparation. C'était ce qui était annoncé, au regard des matches amicaux, des blessures et du retour tardif des internationaux sud américains qui étaient à la Copa America, et c'est ce qui a été palpable dimanche soir. Le jeu de passes de Barcelone n'apparaît que par intermittences, et si cela n'a pas empêché les Catalans d'être très réalistes, un coup de canon de Villa, un éclair de Messi, cela les a beaucoup plus pénalisés, paradoxalement, sur leurs temps faibles. Le Garça se passe la balle autant pour contrôler l'adversaire que pour l'attaquer, et en ce moment, a l'évidence, il manque un peu de contrôle pour moins subir.

 L'autre hypothèse, bien sûr, c'est que le Real Madrid est de plus en fort et se rapproche du Barça. C'est possible, mais ce n'est pas certain. On sent bien que Mounnho a décomplexé la Maison blanche et, dimanche soir, le Real a d'abord dominé le Barça par le jeu avant d'en revenir, sous l'effet de la fatigue et de l'agacement, aux expédients qui étaient, au printemps dernier, l'essentiel de sa méthode. Mais si le Barça revient à son niveau, ce Real là, même avec un Benzema qui est au-dessus de ce qu'il était la sai son dernière, sera t-il capable de le suivre? La Supercoupe d'Espagne, qui se nouera un peu avant 1 heure du mâtin, beaucoup plus tard dans rhypolhèse d'une prolongation, est donc un peu plus qu'un trophée de plus à afficher dans les vitrines envahies du Camp Nou et de Bemabeu. C'est une manière pour le Barça de rappeler son territoire et son appétit, et pour le Real de fendiller l'armure catalane autrement que par la hauteur de ses tacles. Entre ces deux là, toute l'histoire est reliée, tous les épisodes se tiennent. Et c'est exactement pour ça que l'on a aussi peu envie d'en manquer un, même à 23 heures. 



Codec H264, Mkv
Bitrate 1200
Sound 128kps
French Comments
Pass : thewildbunch22
Full Game


First Half

http://www.megaupload.com/?d=63E2H12D

Second Half

http://www.megaupload.com/?d=TFYY89NJ



















Caps






1 comment:

NO LINKS ALLOWED