Friday, March 2, 2012

Club Spotlight : Nottingham Forest Official History

  L'équipe d'une décennie. Juste les dernières années 1970, en fait, voilà le temps qu'a brillé Nottingham Forest sur le football d'Europe. Comme un mirage. Comme un éclair. Et des questions qui reviennent, lancinantes : y a-t-il eu seulement un passé? peut-il y avoir véritablement un futur ? Bien sûr, et l'histoire ne manque pas de le rappeler constamment, le football à Nottingham est une vieille affaire. Voilà tout simplement le deuxième plus ancien club d'Angleterre. Fondé en 1 865, apparu dans le championnat anglais en 1 892, vainqueur de la Cup en 1 898, professionnel en 1 889, après tout cela, comment dire que Nottingham Forest est juste une illusion, un mirage, un éclair? Pourtant, ce club qui a dû se bagarrer pendant de très longues années avec l'autre équipe de la ville, Nottingham County, s'est toujours promené dans l'ordinaire, a même fréquenté la troisième division entre 1949 et 1 951, avant de remporter, enfin et pour la deuxième fois de son histoire, la Cup en 1959. Mais ce doit être écrit quelque part dans la forêt de Nottingham, où l'on aime évoquer les aventures de Robin des bois : ce club de football ne peut pas vivre en permanence dans les honneurs.

En 1975, on se dit que, peut-être, quelque chose va changer. Enfin. La fatalité et les coups assénés par le destin, il arrive un moment où on veut les oublier. On veut croire, on veut rêver à Nottingham. Le stade, le City Ground, avec ses 30 500 places, est accueillant. Les spectateurs aiment à s'y retrouver. Ils imaginent un football tout en allant, en créativité. C'est ce que va leur proposer Brian Clough, ancien milieu de terrain de Middlesbrough, de Sunderland et de la sélection nationale d'Angleterre (deux sélections). Né en 1935, il est réputé pour son charisme et, en 1972, il est devenu champion d'Angleterre avec Derby County. Pour venir à Nottingham Forest, il a exigé les pleins pouvoirs, ce que son titre de manager du club lui confère dans le domaine sportif. Mais il veut aussi être intéressé à la vie administrative et financière du club. Il obtient tout ce qu'il demande. En contrepartie, il fait une promesse aux supporters et aux dirigeants : Notts Forest sera très vite le meilleur club d'Angleterre et même d'Europe !

À Nottingham, cette ville de près de 400 000 habitants, on a appris à se méfier des beaux mots, des grands discours. L'histoire et le palmarès sont là, en permanence, pour rappeler la seule vérité qui compte en football, celle des chiffres et des victoires. Surnommé le socialiste en Rolls-Royce, Clough va pourtant tenir parole. Nottingham Forest remporte le Championnat d'Angleterre en 1978, se lance dans une série hallucinante (42 marches sans défaite en championnat entre 1978 et 1979, le record du pays!), gagne la Coupe d'Europe des clubs champions en 1979 et 1980. Le rouge de l'Angleterre domine toujours le football européen : après les Reds de Liverpool, ce sont encore des rouges, ceux de Nottingham, qui s'offrent l'Europe. Bien sûr, et même si Brian Clough n'a jamais voulu l'avouer, il disposait d'un effectif de premier choix pour gagner son pari : le gardien de but Peter Shilton, l'attaquant Tony Woodcock, l'étincelant milieu de terrain Trevor Francis et aussi l'arrière latéral Viv Andersen (le premier joueur de couleur sélectionné en équipe nationale d'Angleterre). Après dix-huit ans de bons et loyaux services, Brian Clough a quitté Nottingham Forest en 1993. Le club est depuis en seconde division, Brian est décédé....




Vhs Rip















 Cover Scan Brut :  








No comments:

Post a Comment

NO LINKS ALLOWED