Monday, October 24, 2011

P.L. 2011 2012 The Manchester Derby Manchester United Manchester City

Sunday 23 October 2011
Old Trafford,
Manchester

Depuis le debut de la saison et le formidable Community Shield du 7 août dernier, perdu par City (2-3) dans !e temps additionnel dans la touffeur d'un dimanche d'été à Wembley, les supporters des deux camps ne pensent qu'à ça. La plupart des joueurs aussi. Il y a quelques années, Roy Keane, le capitaine de United, disait d'ailleurs de ces furieux combats: «Gagner un derby, c'est à la fois une question de principe et un devoir.» A fortiori, comme aujourd'hui, quand City est devant. Ce n'est donc pas un banal mardi de Ligue des champions et deux matches contre Vîllarreal et Galati, simplement supposés remettre les pendules à l'heure, qui auraient pu détourner totalement leur attention et leur faire oublier le plat de résistance de dimanche. 

 Une chance, toutefois : les cinq jours de récupération séparant les deux dates n'ont pas obligé les deux managers, comme souvent quand le calendrier s'emballe, à gérer le temps de jeu de leurs attaquants, à les protéger un maximum, et, donc, à garder suffisamment de jus, de lucidité et d'options pour pouvoir dévaster les trente derniers mètres d'Old Trafford. Contre les Espagnols. Roberto Mancini a pu ainsi aligner d'entrée le quatuor offensif Johnson Silva Nasri Dzeko, gardant juste Aguero sous le coude pour pouvoir porter le coup de grâce dans le final. Et chez les Roumains, Alex Ferguson n'a pas hésité à sortir la grosse artillerie devant pour assurer le coup : Rooney-Hernandez en pointe, plus Valencia et Nani sur les côtés. Car, en ce moment, personne en Angleterre n'attaque comme ies deux clubs mancuniens. En tout cas, aussi bien, aussi efficacement, ni avec autant de munitions, autant de profils différents et autant de solutions de rechange sur le banc. 

 Bilan des huit premières journées de Championnat, où les deux équipes n'ont laissé aux autres que des miettes et n'ont pas donné le moindre signe de faiblesse? 27 buts pour City, 25 pour United, soit une moyenne de plus de 3 buts par match, digne du Barça et du Real réunis, mais aussi près d'un quart du total de buts marqués jusqu'ici dans toute la Premier League. Personne, non plus, ne possède actuellement deux finisseurs comme Wayne Rooney (il buts en 10 matches, toutes compétitions confondues cette saison) et Sergio Agûero (9 buts en 10 matches), pourtant restés l'un et l'autre à la diète durant un mois avant leurs buts décisifs de la semaine. Ni deux compétiteurs aussi costauds mentalement. De Rooney, Ferguson dit d'ailleurs: «Quoi qu'il lui arrive, il est toujours plein d'enthousiasme et d'énergie. » Et à propos d'Agùero, Mancini ajoute: « II est toujours là pour marquer des buts importants. » Tout ça pour souligner que si United et City possèdent également, et accessoirement, les deux meilleures défenses du pays (à peine 6 buts encaissés), leur potentiel offensif est tel et leur philosophie de jeu si claire que le 161e derby officiel de l'histoire s'annonce forcément explosif. Autre chiffre, prometteur: les dix dernières confrontations entre les deux équipes jouées à Old Trafford ont produit 35 buts et un seul 0-0, en novembre 2004. Un résultat et un scénario que personne n'envisage vraiment dimanche. 

Codec H264, Mkv
Bitrate 1000
Sound 128 kbps
French Comments
Pass : thewildbunch22
Full Game


First Half
http://www.megaupload.com/?d=8Z2ZKRB9



Second Half
http://www.megaupload.com/?d=VQ78629W






Caps







5 comments:

  1. Merci thewildbunch22.
    As-tu une version HQ ?

    ReplyDelete
  2. Pff... J'avais même pas dit merci...
    Juaninho

    ReplyDelete
  3. non ca marche pas pour garder la hd avec graveur + c+

    ReplyDelete
  4. Merci beaucoup, du grand art ton travail.

    ReplyDelete
  5. Merci beaucoup mais pourrais-tu renouveler les liens please :s

    Merci d'avance !

    ReplyDelete

NO LINKS ALLOWED