Thursday, October 20, 2011

European Cup 2011 2012 Marseille Arsenal

Day 3
19 October 2011
Stade Velodrome,
Marseille


  Non ce n'est pas une hallucination de lendemain de fête. Un regard sur les classements des Championnats français et anglais ne peut qu'interpeller les observateurs les moins avertis. Arsenal, 10e de Premier League, s'éloigne inexorablement du Big Four, et ce n'est pas sa victoire étriquée contre Sunderland (2-1), dimanche, qui doit rassurer Arsène Wenger sur la valeur de son groupe. Marseille ? C'est encore pire. L'équipe semble aspirée par le fond, son jeu vidé de sa substance, ses joueurs plongés en plein doute. 
 Comment imaginer cet effectif croupir à la quinzième place de la L 1, deux points seulement devant Ajaccio (19e), qui viendra défier le malade samedi au Vélodrome ? Marseille et Arsenal trimbalent les mêmes détresses domestiques et trouvent sur les terres d'Europe une bouée de sauvetage. Qui aurait imaginé d'ailleurs, en août, la Ligue des champions en cache-misère ? Après dix journées, l'OM et ses « stars » affichent ainsi l'une des attaques les plus atones de l'Hexagone (10 buts) quand ils cartonnent en milieu de semaine (4, en deux matches). Avec des internationaux comme Loïc Rémy, Mathieu Valbuena ou André Ayew, ce constat est plus l'expression d'un malaise conjoncturel que d'un problème de fond. L'OM s'accroche à ses victoires contre un Olympiakos faiblard (1-0) et un Dortmund (3-0) vraiment pas verni. Ça fait donc six points, et quatre pour les Anglais dont un excellent nul à Dortmund (1-1). Ces bons débuts participent, à leur manière, d'une illusion.
Est-on ainsi certain que la rencontre du soir réveillera le duo d'éclopés ? Difficile de rêver trop fort : ces clubs ne remporteront pas leur Championnat sauf miracles, et ils ont peu de chances de soulever la coupe aux grandes oreilles dans le ciel de Munich, le 19 mai prochain. En attendant, un succès au Vélodrome permettra à l'une des deux équipes d'envisager sereine-ment une qualification pour les huitièmes de finale. Chacun a eu son lot de pépins physiques, de suspensions, et il n'a pas toujours été facile pour Arsène Wenger ou Didier Deschamps d'aligner un onze type. Ce n'est pas le moindre de leurs soucis. Certains choix peuvent toutefois troubler, comme cette persistance de l'entraîneur olympien à titulariser Lucho et Diarra, cadres en souffrance. Ils pourraient un jour lui rendre sa confiance, et pourquoi pas dès ce soir ? Lucho a bien marqué en Grèce, et Diarra s'est montré performant contre Dortmund. « J'ai une logique, intervient Deschamps, je dois faire des choix qui ne sont peut-être pas tes vôtres, mais je les assume. » La persistance récente à perdre la bataille du milieu reste toutefois un problème marseillais, alors que les deux entraîneurs évoquent ce secteur comme le cœur de la lutte.
L'OM possède visiblement au moins un avantage sur les Gunners, une charnière défensive Nkoulou-Diawara redevenue inoxydable. Elle devrait subir un sacré test puisque Van Persîe (auteur d'un doublé ce week-end) vole... en attendant sa prochaine blessure, glissent les persifleurs. Et Gervinho, s'il est titularisé, retrouvera des adversaires qu'il connaît parfaitement. Le défi du soir tombe donc à pic pour « rebooster » les ambitions entaillées des deux ténors. La désaffection des supporters (voir par ailleurs) est, en tout cas, un signe qu'il ne faut pas négliger, le meilleur moyen pour l'OM de les amadouer sera de s'imposer contre les Gunners. Et dans trois jours devant Ajaccio. Mais là, ce sera une autre histoire...

Codec H264, Mkv
Bitrate 1000
Sound 128 kbps
French Comments
Pass : thewildbunch22
Full Game


First Half
http://www.megaupload.com/?d=IJBIIHMW

Second Half
http://www.megaupload.com/?d=5YJEAZ52





Caps

1 comment:

  1. Le bon mot de pass c'est: twb22.blogspot.com

    ReplyDelete

NO LINKS ALLOWED