Thursday, August 18, 2011

Ajax Amsterdam Training

 Une rue droite et longue venue du centre-ville se répand sans imagination jusqu'aux confins orientaux d'Amsterdam. Mais avant de vous quitter, elle n'oublie pas de vous déposer en bordure de rêve... Terminus: Middenweg 401. Sur la gauche, quelques terrains de foot. Un stade aussi. Le tout construit sur le « Watergraafsmeer ». Un lac asséché depuis le XVllème siècle qui a donné le nom à ce stade: De Meer (Le Lac). Au-dessus du grand bâtiment qui fait office de tribune principale, quatre lettres géantes: AJAX. Un club mythique aux trois Coupes d'Europe des Clubs Champions. Un club de légende au nom emprunté à la mythologie grecque, pratique courante aux clubs néerlandais naissants au début du XXème siècle. Un club créé le 18 mars 1900 au café « Easl India », baptisé Amsterdamsche F.C. A|ax par Floris Stempel, Han Dade, Carel Reeser, el soutenu par la communauté juive d'Amsterdam composée du Gotha intellectuel et commercial de la ville. Face à ce stade illustre, un bloc de maisons aux murs noircis. Entre les deux, cette rue. Un fossé que l'on ne peut s'empêcher de franchir quand on a huit ans malgré l'interdiction du père épicier qui alimente les cuisines de l'Ajax et de la mère qui parfois lave les maillots de l'équipe. Un chemin pourtant emprunté régulièrement par un gamin vêtu d'un pull aux couleurs de l'Ajax tricoté par sa grand-mère. 1955 : ces pas-là sont les premiers de Johann Cruijff vers la gloire.

 Ce joueur-héros et sa bande de copains chevelus allaient, par vagues rouges, aux couleurs de la crête, et blanches, aux couleurs du casque d'un vaillant héros homérique, Ajax fils de Télamon, déferler sur l'Europe. Ces joueurs qui sautent plus haut et courent plus vite » inventent le « football total » et imposent une hégémonie continentale de trois ans... Parce que les loueurs ont une courte carrière. Et que l'argent est important. Cruijff s'en est allé (il revient en 1981 pour deux saisons). Le premier. D'autres suivront. Prémices d'un déclin. Même si depuis l'Ajax s'est imposé en C2 en 1987, avec à sa tête comme entraîneur Sa Majesté Johann. Mais l'Ajax n'est plus ce souverain qu'il a été. Après ses trois glorieuses, l'Ajax a connu et connaît encore des jours difficiles. Avec des «supporters» extrémistes, les F-Siders, trop contents d'utiliser la connotation juive du club, perpétuée bien malgré lui par le Président Michael van Praag d'origine juive, fils de Jaap, le Président des années dorées, pour laisser libre cours à leurs instincts violents. Ces locataires de la Tribune F, marquée de l'étoile de David, ont même obligé les dirigeants du club à transformer ce lieu en «un camp de prisonniers». 

 En 1990, lors du match contre l'Austria de Vienne en 1/32èmes de finale de la C3, une barre de fer atterrissait sur le gardien adverse. Suite à cet incident, l'Ajax était exclu pour une saison de la scène européenne Un rendez-vous annuel qu'il n'avait pas raté depuis vingt-cinq ans. Un problème que tente de résoudre le club. Arie Van Eijden, directeur commercial ajacide : « Nous organisons souvent des débats, mais le problème est que sans cesse arrivent de nouvelles personnes. Et nous ne pouvons maîtriser des actes isolés » Arie Van Eijden mêlé, lui, avec Ton Harmsen, président d'alors, et le trésorier Lou Bartels, en 1989 à une histoire de caisse noire. Résultat d'irrégularités commises lors de transferts de joueurs étrangers, Jensen, Arnesen, Lerby, Stapleton... en 1982. Une histoire qui obligea le club à verser deux millions de florins au fisc néerlandais . A ces différentes affaires se greffent des problèmes plus lootballistiques. Tout d'abord, un championnat trop faible. Avec seulement trois équipes en lutte pour le titre (PSV, Feyenoord et Ajax), Seule alternative : un bon parcours européen pour progresser et. «pour pouvoir conserver nos joueurs. C'est le seul moyen que nous ayons. Voila pourquoi nous souhaiterions un véritable championnat d'Europe des clubs », confie Dave Endt, attaché de presse ajacide. L'exode, grave problème rencontré par l'Ajax. Marciano Vink, 22 ans, libéra, confirme: «Ici nous recevons une parfaite formation. 

 Mais à 24 ans nous avons déjà pratiquement tout connu. Il ne reste qu'une issue : partir ! Avec le label Ajax, c'est facile. » Espagne, Italie... Dave Endt poursuit: «Nous sommes le Danemark des années 80. Continuellement pillés par les grands clubs européens » Une solution pour les conserver? «Nous faisons maintenant signer nos jeunes pour des longues périodes (5 ans)... Nous le payons cher.» Conséquence. « Un jeune de l'Ajax gagne en moyenne 1,8 millions de francs par an Millionaire à 20 ans... » Pour résoudre ces besoins d'argent, l'Ajax innove. Avec une politique de loges notamment.  Mais l'Ajax doit aussi se montrer spectaculaire. Pour remplir son stade, l'Ajax continue de jouer avec trois attaquants. C'est pourquoi l'Ajax poursuit sa politique de formation. Son filon doré. Qui lui permet chaque année de substituer à ses meilleurs joueurs partis en d'autres lieux des jeunes du centre. Pour que les caisses ne se vident pas. Mais il ne faudrait pas que le filon s épuise. Car ce jour là, l'Ajax risque de devenir aussi triste que cette rue qui le borde.


Codec H 264, Mkv
Bitrate 1200
Sound 128 Kbps
Nederlands Comments
Pass thewildbunch22
Or twb22.blogspot.com


http://www.megaupload.com/?d=XTNMEZ3Z
http://www.megaupload.com/?d=B8TXW1S4
http://www.megaupload.com/?d=GCX17LKY

Depouille de ses meilleurs joueurs, l'Ajax se doit d'assurer une formation de qualité.  Pour Anton Kohn, la clé de la réussite réside dans le système mis en place : « Déjà, nous plaçons les jeunes venus de loin dans des familles d'accueil. Ensuite, pour tous, l'école est obligatoire. Nos garçons fréquentent les mêmes collèges que les jeunes d'Amsterdam. Ainsi, seul l'après-midi, leur esprit est accaparé par le foot Ils peuvent se donner a fond.  Et ca marche.





Caps








1 comment:

  1. please reload by rapidshare, thanks Congratulations for this page, from argentina

    ReplyDelete

NO LINKS ALLOWED