Tuesday, March 13, 2012

European Cup 2011 2012 Inter Milan Marseille

13 March 2012
Stadio Giuseppe Meazza, 
 Milano 
Referee: P.Garcia Proenca

   Ce mardi, l'Inter va jouer sa place en quarts de Ligue des champions en tentant de renverser la vapeur face à Marseille, vainqueur 1-0 à l'aller dans le temps additionnel au Vélodrome. L'émotion risque encore de prendre les Nerazzurri aux tripes et l'on devrait de nouveau observer quelques yeux humides. Reste à espérer pour les Lombards qu'il ne s'agisse pas de larmes de détresse ou de rage, comme celles qui avaient coulé sur les joues d'Esteban Cambîasso, voilà une bonne semaine, au début de la seconde période d'un match de Championnat face à Catania, alors que les Milanais étaient au fond du trou, menés 0-2 sur leur propre terrain. 


On connaît la suite : l'Inter marqua deux fois en fin de rencontre, s'évitant la défaite mais pas la fin des ennuis. Vendredi, jour du 104eanniversaire de l'Inter, les prochains adversaires de l'OM ont encore frappé dans les dernières minutes, submergeant d'émotion l'un des leurs, et pas des moindres. Claudio Ranieri. Oui, le coach de Tinter a lâché sa petite larme au coup de sifflet final du match face au Chievo. De bonheur probablement, pour ce résultat obtenu à quelques encablures de la fin de la rencontre à Vérone (87e et 90"), sur des coups de tête de Samuel puis de Milito. Des larmes libératoires, aussi : cela faisait près d'un mois et demi que les Nerazzurri ne gagnaient plus, soit neuf matches officiels au total (deux nuls et cinq défaites en Série A, une défaite en Coupe d'Italie, une défaite en C1). Une terrible série noire qui a condamné l'un des objectifs du club (la Coupe d'Italie) et a mis sérieusement du plomb dans l'aile à un autre (la troisième place en Championnat, synonyme de barrage de Ligue des champions). 

Elle a aussi fini par convaincre le patron Massimo Moratti que Ranieri n'était pas l'entraîneur sur lequel s'appuyer pour reconstruire le futur proche, ouvrant de fait la chasse à son successeur (Villas-Boas en pôle, Blanc et Capello en embuscade, Zenga en outsider). En attendant, l'actuel titulaire du banc de L'inter doit sauver ce qui peut encore l'être : accrocher au moins une place en Europa Ligue et tenter d'aller le plus loin possible en Cl. Dans cette optique, la victoire à Vérone est plutôt un bon signe. Parce que les Milanais ont dominé leur sujet comme ça ne leur était plus arrivé depuis longtemps. Et s'ils ont marqué en fin de partie, les occasions de tuer le match n'avaient pas manqué (penalty de Milito repoussé par Sorrentino au quart d'heure de jeu, transversale de Sneijder à la 18e, etc.). Et puis Sneijder est redevenu Sneijder pendant que Stankovic n'a pas démérité au poste qui fut celui de Thiago Motta.

 

Codec H264, Mkv
Bitrate 1000
Sound 128 kbps
French Comments
Full Game


 




First Half
http://rapidshare.com/files/1926628662/Ch.Lg.2011.2012.Int.Mars.twb22.blogspot.com.1Hlf.mkv














Caps




1 comment:

NO LINKS ALLOWED