Monday, February 27, 2012

Matches of the Century : World Cup 1986 Belgium USSR


Round of 8
15 June 1986
Estadio Nou Camp Léon, Mexique

Attendance 32277
Referee M. Frederiksson

 Ce fut le match qui allait constituer la meilleure performance de nos voisins d'Outre-Quiévrain, les Diables Rouges de la sélection belge dans une Coupe du monde. Ils n'étaient pas les favoris ce jour-là, mais dans la lourdeur caniculaire d'un après-midi mexicain, ils ont éliminé la formidable équipe soviétique de l'homme qui ne riait jamais, Vladimir Lobanovski. 

 Ce dernier n'avait pas fait dans la demi-mesure, il avait sélectionné neuf de ses onze joueurs du vivier que constituait une des plus fortes équipes d'Europe, le Dynamo de Kiev. Parmi ces joueurs talentueux, le sélectionneur ukrainien comptait principalement sur l'attaquant Igor Belanov qui trouva rapidement ses marques avec un ailier vif-argent du nom d'Alexandre Zavarov, que les Nancéens connaîtront quelques années plus tard, ainsi qu'un goal d'envergure internationale, l'immense Rinat Dassaiev, quasiment imbattable lorsque les attaquants tentent de le battre en hauteur. Le football préconisé par Lobanovski est précis, rapide, tout en mouvement. Bien joué, il peut faire tourner en bourrique les défenses les plus hermétiques. Le premier tour de l'épreuve a révélé une équipe soviétique conquérante qui a nettement battu Hongrois et Canadiens et n'a fait qu'un seul faux pas sous la forme d'un match nul face aux Français. De leur côté, les Diables Rouges de Guy Thys comptent un véritable talent international, le jeune meneur de jeu Enzo Scifo, dribbleur et animateur de génie, même si est parfois inconstant. Ils disposent également d'un gardien talentueux, Jean-Marie Pfaff, aussi fantasque que Rinat Dassaiev est sérieux, ce qui est tout dire Lorsque les deux équipes entrent dans l'Estadio Nou camp, si nos sympathies vont aux valeureux Diables piges, en fait nous ne donnons pas cher de leur peau au cas où les Soviétiques continuent sur leur lancée.D'autant que la Belgique ne doit sa qualification de meilleur 3e qu'à une victoire 2-1 face à l'Irak. ..



Aussi c'est sans surprise que nous assistons à l'ouverture du score par la vedette Igor Belanov, servi en retrait par l'inevitable Zavarov et qui ajuste Pfaff d'une reprise de volee en pleine surface, qui va se loger dans la lucarne Belge. Les Belges ont choisi d'attendre, les Russes d'attaquer, et, à plusieurs reprises, Pfaff sauve les meubles. Lorsque les Belges remontent le terrain, ils laissent l'initiative à Scifo. À la mi-temps, les Belges peuvent se montrer satisfaits, ils ont bien résisté. Mais au début de la seconde mi-temps, rien n'a changé. Les Soviétiques continuent leur pressing. Ils réussissent presque le break quand Zavarov tire dans le but vide... jusqu'à ce que le défenseur belge Danny Veyt ne sauve surla ligne in extremis.

 C'est le moment que choisi Scifo pour pointer son museau au deuxième poteau et reprendre un centre de Freddy Vercauteren. L'artiste belge bat de près Dassaev qui depuis plusieurs minutes n'avait pas eu à intervenir. Ce coup du sort ne désarme pas les hommes de Lobanovski, qui, une dizaine de minutes plus tard, reprennent l'avantage par de nouveau Belanov, sur un service, encore une fois, de Zavarov. Les plus forts ont-ils pris l'avantage décisif? Pas du tout, sept minutes plus tard, c'est l'attaquant et capitaine belge Jan Ceulemans, à la limite du hors jeu, de reprendre une longue passe de manière excentrée, d'effectuer un amorti, puis un pivot et de propulser le cuir au second poteau. Les Soviétiques récriminent en vain. L'arbitre valide l'exploit technique du joueur d'Anderlecht. Le match se joue en fait au cours de la première mi-temps de la prolongation, quand, coup sur coup, les Belges marquent deux buts à la suite de belles combinaisons qui révèlent l'état physique chancelant des Soviétiques, qu'on croyait plus armés sur ce plan. De plus, Lobanovski a rappelé Zavarov pour le remplacer, laissant Belanov orphelin de son meilleur assistant. Ce dernier eut le triomphe triste. À la 111e minute, il est fauché dans la surface de réparation et se fait justice lui-même. Son hat-trick ne servira à rien, les Soviétiques quittent la compétition au stade des huitièmes de finale en laissant quelques regrets. Quant aux Belges, ils sont en route pour la quatrième place du tournoi après une défaite devant la France.



Codec H264, Mkv
Bitrate 1300
Sound 128kbps
French Comments

(Belgium)
Chapters
Pass:
twb22.blogspot.com

 Full Game





http://www.mediafire.com/?xaczdu5itu89iyq
http://www.mediafire.com/?ohhn12ld1fztalw
http://www.mediafire.com/?h4lb0dxff8f7806



3-4 après prolongation Buts Belanov (URSS, 27", 70", 11V), Scifo (B, 56°), Ceulemans (B, 77e), Demol (B, 102°), Claesen (B, 1101
URSS Dassaiev - Bal - Kouznetsov, Bessonov, Demanienko -Yakovenko (Evtouchenko, 80e), Aleinikov, Rats.Yaremtchouk-Zavarov (Rodionov, 7V) Belanov. Sélectionneur : Valeri Lobanovski
Belgique Pfaff - Gerets (Van Der Eslt, 112e), Demol, Renquin, Vervoort - Grun (Clijsters, 1001, Vercauteren, Scifo, Ceulemans -Veyt, Claasse. Sélectionneur : GuyThys

Gift From Juaninho, Original encoding and Upload by  himself from new version of Belgium Channel. Many thanks to Him










No comments:

Post a Comment

NO LINKS ALLOWED