Saturday, February 25, 2012

Focus On : Baresi Raconta Baresi

  Marquer un but au grand Milan du début des années quatre-vingt-dix n'était pas chose aisée pour un attaquant.  Car sur le chemin du but, l'avant-centre était sûr de tomber sur un adversaire de taille en la personne de Franco Baresi, l'un des plus grands défenseurs centraux de l'histoire du football. Pas franchement athlétique, il n'avait pas son pareil pour sentir le jeu et réduire à néant les offensives adverses. Ce physique lui joua des tours dans les équipes de jeunes, puisque l'Atalanta et l''Inter Milan ne lui ont pas ouvert les portes de leur centre de formation, le trouvant trop petit et trop maigre. Par chance, d'autres recruteurs ont su déceler ses qualités hors norme de défenseur, et il signa sa première licence au Milan ACà l'âge de 14 ans, un club qu'il ne quitta jamais. Le 23 avril 1978, il intègre l'équipe première des Rossonero et débute une carrière incroyable de près de vingt ans avec le club lombard. Son frère Guiseppe fera, lui, une belle carrière dans l'autre club de la ville, à I'Inter Milan, sans toutefois égaler celle de Franco. Car sa hargne, son sens du placement et son âme de combattant implacable vont faire du malingre enfant deTravagliato une légende construite avec le Milan et avec la Squadra Azzura qu'il intègre avant la campagne victorieuse de 1982. Cette année-là, l'équipe italienne de Rossi, Zoff Tardelli est invincible et remporte le Mundial espagnol. Franco Baresi est de l'aventure et inscrit, à 20 ans, la plus belle ligne de son palmarès.

  Il participera également à la Coupe du monde 90 organisée dans son pays et terminera sa carrière internationale en finale de la World Cup 94, après 81 sélections. Une fin de parcours douloureuse puisque la Squadra Azzura s'inclinera aux penalties et que Franco, capitaine, verra sa tentative arrêtée parTaffarel, le portier brésilien, prouvant, une fois de plus, que ce sont souvent les plus grands joueurs qui ratent leurs tirs aux buts...
Avec le Milan AC, Franco Baresi va tout gagner. Six titres de champion d'Italie, trois Ligues des Champions, deux Coupes Intercontinentales, trois Super Coupes d'Europe et quatre Super Coupes d'Italie. Bizarrement, seule la Coupe d'Italie lui échappera. Il portera 713 fois les couleurs du Milan et tient une place à part dans le cœur des tifosi car son amour du maillot ne s'est jamais démenti. Surnommé «II Capitano», il savait se montrer irréprochable sur le terrain et se comportait en maître absolu du vestiaire milanais, sachant tempérer les caprices des stars et mettre sur de bons rails son équipe. Depuis l'arrêt de sa carrière, en 1997, le club a pris la décision de ne plus jamais donner son mythique numéro 6. Aujourd'hui, il est toujours au club et s'occupe de dénicher des nouveaux talents. Orphelin à l'âge de 17 ans, le Milan AC sera sa seule famille, celle qu'il s'est choisie et à qui il a tout donné...




No comments:

Post a Comment

NO LINKS ALLOWED