Tuesday, January 31, 2012

Coupe de France 1995 1996 AJ Auxerre Nimes Olympique

Final
4 may 1996
Parc des Princes,
Paris

Attendance 44 921
Referee M. Bernard Saules


   Au moment de la finale, que le titre de champion de France paraissait acquis à l'équipe de Bourgogne,mais, comme l'avouera plus tard Guy Roux, il ne manque vraiment pas grand-chose à Nîmes pour se hisser au niveau de la division 1. Et l'entame de cette finale confirme toute l'estime portée par le technicien bourguignon à cette formation de national 1. Les Nîmois en veulent beaucoup plus. Ils se jettent comme des affamés sur chaque ballon, devinant peut-être que la distance finira par faire l'affaire de leurs adversaires, plus aguerris, plus expérimentés, plus solides aussi.

« Les curés n'ont pas toujours envie de dire la messe, confesse un Guy Roux pas tout à fait rassuré par la tournure des événements. Nous n'étions pas au mieux. Il nous manquait le pschitt... Les Nîmois, eux, étaient en état de grâce. » Et les Nîmois déchaînés empêchent l'équipe d'Auxerre de développer son jeu. Ils sont partout. Devant avec Ramdane et Marx qui font des misères à Goma et à West, au milieu du terrain avec un bloc qui occupe soigneusement tous les espaces, renforcé d'une conscience collective insoupçonnée, mais aussi derrière avec notamment son duo de défenseurs centraux Preget-Bochu, faisant toujours preuve d'une vigilance extrême. Bref, Auxerre piétine, Auxerre tâtonne et Auxerre va prêter le flanc à une offensive nîmoise qui s'achève par un but de toute beauté. L'action, qui part de derrière avec Bochu, se poursuit par un festival à deux de Marx et de Ramdane qui déstabilise toute l'arrière-défense bourguignonne. Quand Ramdane glisse subrepticement la balle à Omar Belbey, celui-ci sait déjà qu'il va viser le petit filet, et le coup est parfaitement réussi. Voilà que Nîmes, contre toute attente, mène 1 à 0. 

 Nous sommes alors à la 25e minute du match et les Auxerrois ne donnent pas vraiment l'impression de pouvoir changer tout de suite le cours des événements. L'embellie nîmoise, qui durera ainsi jusqu'au terme de la première mi-temps, permet donc au rêve de pénétrer tous les esprits. Bien que personne ne se fasse vraiment beaucoup d'illusions. Guy Roux prêche alors la bonne parole. Il parle de lutte, de persévérance, de révolte. Autant de vertus fondamentales qui font depuis toujours la force de son équipe. De son côté, Pierre Barlaguet insiste sur le fait que la deuxième période sera beaucoup plus dure, plus éprouvante. Il demande à ses jeunes protégés de mieux maîtriser le ballon. La fatigue, pourtant, commence à faire son œuvre. Petit à petit, elle noue les jambes des Gardois qui n'ont plus le même entrain. Cependant, à leur vitesse et leur générosité, ils substituent le courage. Mais cela ne suffira pas. Sur un corner de Diomède remis dans l'axe par Ramdane, la tête de Laurent Blanc, qui monte bien au-dessus de tout le monde, met les deux équipes à égalité (52e). C'est le début d'un long calvaire pour les Nîmois qui se serrent les coudes afin de ne pas sombrer. Mais le ballon ne leur tient plus aux pieds. Il les fuit. Tandis qu'ils s'accrochent avec l'énergie du désespoir, même si plus d'une fois Auxerre a le but de la victoire à portée de main, ce n'est qu'à deux minutes de la fin que Laslandes, de la tête, parvient à tromper la vigilance de Philippe Sence, irréprochable tout au long de la partie, et qui se permettra même le luxe d'arrêter un penalty de Blanc dans l'ultime seconde de cette finale qui fut poignante jusqu'au bout. Auxerre n'aura pas sombré comme Saint-Etienne, Strasbourg et Montpellier devant l'enthousiasme nîmois. Mais tout a une fin comme dit l'autre... Nîmes, en tout cas, a bien mérité de la Coupe de France. Comme le dira Guy Roux en guise de conclusion : « On a la Coupe, mais le
héros c'est Nîmes !  





Buts Omar Belbey (25') pour Nîmes; Laurent Blanc (52') et Lilian Laslandes (88') pour Auxerre.
AJ Auxerre Lionel Charbonnier - Alain Goma - Franck Rabarivony, Taribo West, Laurent Blanc - Philippe Violeau, Sabri Lamouchi, Moussa Saïb (puis Christophe Cocard, 87') - Lilian Laslandes, Corentin Martins (cap.), Bernard Diomède. Entraîneur : Guy Roux
Nîmes Olympique Philippe Sence - Franck Touron, Johnny Ecker, Antoine Préget, Olivier Bochu - Cyril Jeunechamp (puis Ludovic Gros, 92'), Christophe Zugna (puis Anthony Vosahlo, 36'), Abder Ramdane (puis Éric Sabin 68') - Christian Perez, Omar Belbey, Nicolas Marx. Entraîneur : Pierre Barlaguet





Codec H264, Mkv
Bitrate 1200
Sound 128 kbps
French Comments
Full Game



First Half
http://rapidshare.com/files/1845623196/Cpe.Fra.1995.1996.Aux.Nim.twb22.blogspot.com.1Hlf.mkv
http://www.megaupload.com/?d=US426LBI

Second Half
http://rapidshare.com/files/2234479057/Cpe.Fra.1995.1996.Aux.Nim.twb22.blogspot.com.2Hlf.mkv
http://www.megaupload.com/?d=BG0V1TE0








  
Caps












No comments:

Post a Comment

NO LINKS ALLOWED