Monday, November 7, 2011

Liga 2011 2012 Real Madrid Osasuna

6 November 2011
Estadio Santiago Bernabéu,
Madrid
Referee: Alfonso Alvarez Izquierdo
Attendance: 70000

 Le Real Madrid, fort de son écrasante victoire 7 à 1 contre Osasuna, a renforcé son avance en tête du classement du Championnat d'Espagne après la 12e journée, profitant du nul arraché par le FC Barcelone, sauvé par Messi, chez l'Athletic Bilbao (2-2), dimanche. 
 Les Madrilènes comptent désormais 28 points, soit trois de plus que les Catalans. Valence, après son succès la veille chez le voisin Levante (2-0), complète le podium à quatre longueurs du Real. Jouer à un horaire inhabituel (midi heure locale ) pour satisfaire aux prime-time de la Chine, nouvel eldorado économico-footballistique, n'a pas vraiment perturbé le Real, qui a pour le coup offert au public asiatique le spectacle qu'il était en droit d'attendre. Il faut dire que l'opposition proposée par les joueurs de Pampelune a été bien faible, tandis qu'en face l'armada offensive des Merengue s'est régalée, notamment Cristiano Ronaldo, auteur d'un triplé, et Karim Benzema qui en a inscrit deux après son entrée en jeu. Car comme il en a pris l'habitude depuis quelques matches, Jose Mourinho a choisi de titulariser Higuain à la pointe de son attaque, ménageant le Français quatre jours après sa contribution à la victoire à Lyon (2-0) des Merengue, synonyme de qualification pour les 8e de finale de la Ligue des champions. 
 Mais quel que soit l'identité de l'avant-centre désigné au Real, celui qui marque le plus reste Ronaldo. Le Portugais, intenable, a inscrit deux buts de la tête et un penalty. Et si la transversale ne s'en était pas mêlée, il aurait pu rejoindre Lionel Messi en tête du classement des buteurs (14 buts) ... Merci Messi Entre-temps, Pepe et Higuain avaient inscrit les deuxième et troisième buts madrilènes pour tuer tout suspense avant la mi-temps. La seule mauvaise nouvelle pour le Real aura été la sortie au début de la seconde période de Di Maria, jusqu'alors triple passeur décisif. L'Argentin, probablement blessé aux ischio-jambiers, a cédé sa place à Benzema dont le doublé rajouta au déluge de buts (le Real en est à 39 en 11 matches).





1 comment:

NO LINKS ALLOWED