Saturday, August 27, 2011

Supercup 2011 Barcelona Porto


26 August 2011
Stade Louis II,
Monaco

Referee: B. Kuipers
Attendance: 18048


La reputation de Porto va bien au-delà de l'image d'une équipe qui pratique du beau football. Depuis bientôt dix ans Porto est l'un des filons les plus attractifs pour les meilleurs clubs européens, qui viennent tous faire leur marché chez les Dragons. Et les supporters ne savent jamais s'ils vont retrouver leurs idoles à leur retour de vacances. Le coupable de ce mouvement perpétuel s'appelle Pinto Da Costa, président de Porto depuis 1982. Un personnage incontournable. Avant son arrivée, Porto avait gagné douze titres. Depuis 1932, il en compte cinquante-quatre ! Cet été, Da Costa n'a pas dérogé a la règle. Son dernier grand négoce l'a conduit à vendre son attaquant colombien Radamel Falcao, le meilleur réalisateur de la dernière Ligue Europa (17 buts), gagnée par Porto contre Braga (1-0), à l'Atletico Madrid, qui a également récupéré le milieu Micael, lequel a été prêté dans la foulée au Real Saragosse. Ce double transfert à rapporté 45 millions d'euros. 

 Porto défiera aussi le champion d'Europe sans son charismatique entraîneur, André Villas-Boas (débauché par Chelsea), à qui l'on prédit autant de succès qu'à José Mourinho, son prédécesseur. Depuis que l'actuel entraîneur du Real a abandonné Porto à La fin de la saison 2003-2004, les Dragons ont accumulé, grâce à la vente de leurs meilleures pièces, un butin de 350 millions d'euros. Mais tout est toujours calculé. Falcao parti, Vitor Pereira, l'adjoint de Villas-Boas la saison dernière, va confier plus de responsabilités à l'autre attaquant, Hulk, et incorporé aussitôt les deux perles du football sud-américain, le Colombien James Rodriguez (20 ans) et l'Argentin Juan Manuel Iturbe (18 ans). José Costinha, vainqueur de la Coupe de l'UEFA (2002-2003) et de la Ligue des champions (2003-2004) avec Porto, n'hésite pas à souligner que l'équipe se régénère naturellement grâce à une concurrence perpétuelle. Cette année, à la différence de certaines saisons, hormis le départ de Falcao, le bloc est resté le même. Et Porto jouera te même football que ta saison dernière, tourné vers l'attaque . Les Dragons, qui disputent la Supercoupe d'Europe pour la troisième fois, ne l'ont jamais gagnée. Mais, cette fois, Costinha les donne vainqueurs grâce à leur talent el leur mentalité. Barcelone ne sait pas ce qui l'attend ».

Le Barca est, paraît-il, en retard sur son tableau de marche. La Supercoupe d'Espagne face au Real Madrid (2-2, 3-2,14 et 17 août) et le Trophée Gamper (5-0 contre Naples. lundi dernier), n'ont rassuré qu'à moitié Pep Guardiola, l'entraîneur catalan. À Monaco contre Porto, le vainqueur de la Ligue Europa, les champions d'Europe évolueront sans leur charnière centrale, Gérard Piqué et Caries Puyol , et peut-être sans leurs deux créateurs de l'entrejeu, André Iniesta et Xavi, déjà très sollicités. Un mal pour un bien, puisque Seydou Keita, sur le flanc gauche, se montre explosif à chacune de ses sorties et que Cesc Fabregas a fart preuve d'une capacité d'adaptation Immédiate dans sa maison, dont il était parti à l'âge de treize ans pour rejoindre Arsenal. La chance de Guardiola avec Fabregas, 24 ans, c'est de posséder un milieu de terrain naturel pas comme les autres : "Par ses caractéristiques techniques, sa façon d'avoir toujours dans l'œil la cage adverse, il a une âme d'attaquant. " Tito Vilanova, l'adjoint de Guardiola, qui a été son entraîneur en équipe de jeunes, confirme l'importance de le laisser jouer près de la surface . 

 En un quart d'heure son temps de jeu à la fin du match retour contre le Real , il a déstabilisé à plusieurs reprises les défenseurs, avant de décaler Adriano pour le but décisif de Messi. Contre Naples il a été titularisé pour la première fois depuis quatre mois, à la place de Messi, en faux numéro 9. Bilan : premier but en blaugrarta et une passe décisive (pour Villa) : J'avais déjà occupé ce poste avec Arsenal, a expliqué l'intéressé en conférence de presse. Je m'y sens à l'aise mais je ne suis pas Messi, même pas en peinture, j'ai encore beaucoup à apprendre, surtout la discipline défensive. Avec Arsenal, je jouais où j'avais envie, ici il y a des règles strictes, d'autres réflexes, et sur le terrain je me sens un peu comme une poule qui picore, à la recherche du ballon.  Guardiola et Vilanova savent que Fabregas, prototype du joueur polyvalent, est capable avec la même aisance d'occuper tous les postes, de pivot défensif a attaquant, en passant par les ailes ou meneur de jeu, à la pointe du losange, quand l'entraîneur du Barça décide de changer de tactique. Une statistique plaide en faveur de l'ancien capitaine d'Arsenal : au cours des cinq dernières saisons il est le meilleur passeur des cinq Championnats majeurs, avec 60 passes décisives. Une nouvelle arme pour le Barça.



Codec H264, Mkv
Bitrate 1000
Sound 128kps
French Comments
Pass : thewildbunch22
Full Game























Caps  







2 comments:

  1. Merci thewildbunch22 tu assure grave comme d'habitude, vivement la suite.

    ReplyDelete

NO LINKS ALLOWED