Saturday, August 6, 2011

Club Spotlight : Manchester United 300 Goals

 L'Histoire aime rappeler les temps anciens. La fin du XIXe siècle, par exemple, époque à laquelle des employés de la société de chemins de fer Lancashire and Yorkshire Railway Company décidèrent de fonder un club de football et l'appelèrent Newton Heath Lancashire and Yorkshire Cricket and Football Club. Mais, très vite, ce club connaît des difficultés financières et, dix ans après sa fondation, il est en dépôt de bilan. Il réapparaît peu de temps après sous le nom de Manchester United, en dépit d'un lobby local très actif favorable au nom de Manchester Celtic. Un titre de champion en 1908, une Coupe d'Angleterre en 1909, le club s'installe dans le paysage anglais. Premier drame de la légende des Reds, leur stade, Old Trafford (inauguré le 10 février 1910), est bombardé et détruit en mars 1941. Ultime insolence du destin : les joueurs de Manchester United doivent, pendant trois saisons, disputer leurs matches officiels sur la pelouse de l'ennemi de toujours, le stade de City à Maine Road. Des supporters des Rouges refusent même d'aller assister à une rencontre dans les gradins de Manchester City. A la même époque, à « MU », on recrute un nouveau manager, Matt Busby, un ancien milieu écossais qui a joué à Manchester City et à Liverpool. Il arrive avec en tête la même idée que son homologue de Liverpool, Bill Shankly : construire une équipe capable de pratiquer un football moderne, un jeu plaisant et efficace, réaliste et personnel. Seule condition : il faut du temps. Impossible d'obtenir des résultats immédiats. En attendant l'éclosion de jeunes prodiges, il va donc s'appuyer sur des valeurs sûres (Jack Rowley, Stan Pearson, Johnny Carey) qui offriront au club une Coupe d'Angleterre (1948) et un titre national (1952). 
 La logique du manager se met en place. Sur le terrain et au-dehors, il joue son va-tout : tout.sur la jeunesse! Et, entre 1953 et 1957, il ne recrutera aucun joueur d'un autre club. Il forme, il couve ses jeunes joueurs, que l'on a surnommés les Busby's bobes, les «enfants de Busby ». Et, comme si la victoire était programmée, ces « gamins » remportent le championnat en 1956 et 1957. Dans le lot se dégage un petit génie, Duncan Edwards, qui a débuté en championnat avec Manchester United à tout juste seize ans. Avec le maillot rouge, on repère aussi Bobby Charlton, Tommy Taylor et Eddie Coleman, le meneur de jeu. Et c'est logiquement que « MU » devient, en 1957, la première équipe britannique à disputer la Coupe d'Europe des clubs champions. Les Anglais tombent en quart de finale face au Real Madrid, mais ils ont laissé voir, au premier tour, leur potentiel énorme en infligeant une raclée ( 10-0) aux Belges d'Anderlecht. Puis surgit le drame, le 6 février 1958 : au retour d'un match de Coupe d'Europe contre l'Etoile rouge de Belgrade, l'avion qui ramène l'équipe de Manchester United doit faire escale à Munich. Dans la tempête, il tente de repartir. De décoller, une fois, deux fois. A la troisième tentative, il ne décolle pas, mais finit sa course en percutant une maison. Sept joueurs meurent sur le coup; un huitième, grièvement blessé, décède deux semaines plus tard. Le manager Matt Busby est, lui aussi, grièvement blessé. 
Le temps s'est arrêté à 3 h 40 pour Manchester et, aujourd'hui encore, l'horloge du stade d'Old Trafford est bloquée à cette heure maudite. Mais la vie est plus forte que tout. Busby se remet au travail et reconstruit Manchester United, qui gagne la Coupe d'Angleterre en 1963 avec Bobby Charlton (survivant du drame de Munich), Denis Law (buteur de génie et ancien de Manchester City et de l'AS Torino) et un jeune ailier irlandais, George Best. En 1968, cette même équipe gagne la Coupe d'Europe des clubs champions, en dominant (4-1 ) les Portugais du Benfica Lisbonne, dix ans après Munich. L'année suivante, Matt Busby décide de prendre du recul et devient manager général du club... H va falloir attendre de nombreuses années pour qu'Old Trafford chante à nouveau. En 1986, l'Ecossais Alex Ferguson débarque à Manchester. En 1983, il a mené Aberdeen à la victoire en Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe. Il arrive chez les Red Devils avec les pleins pouvoirs, comme le lui a promis le président Martin Edwards. Il met en place son système de jeu, de gestion des joueurs. Résultat : en 1990, victoire en finale de la Cup et, la saison suivante, victoire en Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe. Plus fort encore, en juin 1992, Ferguson réussit ce qu'il appellera « le transfert de la décennie » : il fait signer le Français Eric Cantona, alors à Leeds, pour une somme dérisoire (10 millions de francs). C'est le début d'une formidable histoire, perpétuée par de jeunes joueurs grandis dans le sillage d'Eric le Rouge : Paul Scholes, Ryan Giggs, les frères Neville, Nicky Butt et David Beckham. Pour boucler le XXe siècle, Alex Ferguson a été anobli par la reine Elisabeth II, et Manchester United a été le premier club du monde à créer sa chaîne de télévision ! Manchester, c'est vraiment le Théâtre of Dreams, « le théâtre des rêves ».



 Codec H264, Mkv
Bitrate1200
Vhs Master Rip
Sound 128Kbps
Pass thewildbunch22


http://www.megaupload.com/?d=9NI8IJE8
Caps







No comments:

Post a Comment

NO LINKS ALLOWED