Sunday, April 15, 2012

Money Time 2011 2012: Division One Norwich Manchester City and Manchester United Aston Villa

  Il y a une semaine, Manchester United semblait avoir titre gagné après avoir porté son avance sur Manchester City à huit points en tête de la Premier League. Le son de cloche pourrait être bien différent dimanche. Alors que City a fait le plein de points et de confiance en laminant West Bromwich Albion (4-0) puis Norwich City (1-6), United est descendu de son nuage avec une défaite à Wigan (1-0) mercredi. Les Red Devils n'ont plus que deux longueurs d'avance sur leur voisin au moment d'affronter Aston Villa (17h00) à Old Trafford. Tout autre résultat qu'une victoire des hommes de Sir Alex Ferguson relancerait définitivement la course au titre, et donnerait une dimension encore plus importante au derby entre les deux équipes le 30 avril à l'Etihad Stadium. 

 Même si Roberto Mancini, le manager des Citizens, a continué de dire que sa formation n'a plus aucune chance de remporter le titre après la victoire face à Norwich. "Je ne crois pas, a répondu le technicien italien à la question de savoir si sa formation peut encore être sacrée en fin de saison. Quand on lutte contre une équipe fantastique comme Manchester United, c'est impossible. C'est fini." Reste que Man Utd a subi un coup d'arrêt à Wigan. Après avoir signé onze victoires et un nul lors de leurs douze dernières sorties en championnat, les Red Devils ont réalisé l'une de leurs pires prestations de la saison chez les Latics, avec un seul tir cadré en 90 minutes. L'absence de Paul Scholes, laissé au repos par Sir Alex Ferguson, n'y était probablement pas étrangère. Depuis que Fergie l'a sorti de sa retraite, MU a remporté tous les matches que le milieu offensif mancunien a débuté. Il sera de retour face à Aston Villa. "Paul Scholes sera frais et jouera. Il a montré à quel point il était influent depuis qu'il est revenu, mais je crois que j'ai fait le bon choix en le laissant au repos mercredi", a estimé le manager écossais. Réponse au terme d'un match face à Villa qui aura son importance dans la course au titre. 

Indésirable depuis sept mois et une sévère explication avec son entraîneur Roberto Mancini, Carlos Tevez est de retour en grâce à Manchester City. Et ce ne sont pas les Citizens qui s'en plaindront. Déjà buteur mercredi face à West Brom (4-0), l'attaquant argentin a récidivé samedi face à Norwich (6-1), en ouverture de la 34e journée de Premier League. Et de quelle manière ! Une frappe puissante de ce dernier, dont la trajectoire a trompé le gardien adverse, John Ruddy, a d'abord permis à son équipe de se mettre sur de bons rails après un peu plus d'un quart d'heure de jeu (1-0, 18e). Sans démériter, le promu, dixième au classement et assuré de son maintien depuis sa victoire de lundi sur le terrain de Tottenham (2-1), encaisse rapidement un deuxième but sur lequel est encore impliqué le natif de Buenos Aires. A l'entrée de la surface, Sergio Agüero sollicite le une-deux avec son compatriote qui lui remet le ballon dans la course d'une subtile talonnade. L'ancien de l'Atletico fusille le dernier rempart adverse d'un tir à mi-hauteur (2-0, 27e).

De retour des vestiaires, les hommes de Paul Lambert, qui a pris les destinés du club du Norfolk en 2009, alors que celui-ci évoluait en League One, l'équivalent du National en France, réagissent. Sur un centre venu de la gauche, Joe Hart dégage du poing plein axe, directement sur Andrew Surman qui ne se fait pas prier pour envoyer le cuir au fond des filets d'une belle frappe (2-1, 51e). Mais, après quelques minutes de flottement, les joueurs de Norwich vont se rendre compte que le show Tevez-Agüero était encore loin d'être terminé. Sur un tir de Yaya Touré, repoussé par le gardien, Tevez s'élève plus haut que son vis-à-vis pour marquer de la tête (3-1, 73e). Dans la foulée, Agüero s'en va défier la défense adverse sur le côté gauche et inscrit son deuxième but dans cette rencontre d'un bel enchaînement crochet- frappe enroulée de l'entrée de la surface (4-1, 75e). Sur une passe en retrait mal assurée, Tevez s'offre ensuite un triplé (5-1, 81e). Après des mois sans jouer à ruminer dans son coin, L'Apache, de retour au meilleur moment pour City, qui ne compte désormais plus sur Mario Balotelli, auteur de l'écart de trop, peut alors céder sa place à Adam Johnson, qui ajoute un sixième but dans les arrêts de jeu sur une remise astucieuse de Gaël Clichy (6-1, 90e+2). Les Citizens décrochent ainsi un succès important qui leur permet de rester dans le sillage de leurs rivaux d'United en tête du classement et donc en course pour le titre de champion d'Angleterre. De son côté, MU reçoit Aston Villa dimanche et ne devra pas perdre de points en route, ni contre Everton le week-end prochain -City se déplacera dans le même temps chez la lanterne rouge Wolverhampton- pour espérer aborder le derby de Manchester, prévu le 30 avril, avec une avance confortable.  




Norwich City Manchester City FC


 14 April 2012
Carrow Road,
Norwich, Norfolk
Referee: C. Foy
Attendance: 26812


Codec H264, 
Mkv
Bitrate 1000
Sound 128 kbps
French Comments
Full Game

15 April 2012
Old Trafford,
Manchester
Referee: M. Halsey


Codec H264, Mkv
Bitrate 1000
Sound 128 kbps
French Comments
Full Game


First Half
http://rapidshare.com/files/2900769274/Pr.Lgue.2011.2012.Utd.Ast.twb22.blogspot.com.1Hlf.mkv

Second Half
http://rapidshare.com/files/3787638258/Pr.Lgue.2011.2012.Utd.Ast.twb22.blogspot.com.2Hlf.mkv












Caps








1 comment:

NO LINKS ALLOWED