Tuesday, April 17, 2012

European Cup 2011 2012 Bayern München Real Madrid

Semi Final,
First Leg
17 april 2012
Allianz-Arena,
Munich

Referee : Howard Webb

   Real Madrid - Bayern Munich, l'affiche la plus habituelle de la Ligue des Champions ! En effet, c'est les 19 et 20èmes fois que les allemands vont se mettre en travers de la route des madrilènes. Cette confrontation réussit habituellement plus aux bavarois, qui l'ont emporté 10 fois contre 6 pour les madrilènes et deux matches nuls. C'est la 5ème double confrontation en demi-finale pour les deux équipes, qui ne se sont plus recroisées depuis la saison 2006-2007 durant laquelle les allemands l'avaient emporté en huitièmes de finale (2-3, 2-1). 

La finale de la Ligue des Champions se tiendra à l'Allianz Arena de Munich le 19 mai et pour la disputer le Bayern devra éliminer le Real Madrid. La demi-finale aller oblige déjà les Allemands à l'emporter s'ils veulent conserver des chances au retour, en Espagne. « La finale chez nous, c'est une motivation extrême pour les joueurs, une occasion qui ne se présente qu'une fois dans une vie », insiste le coach Jupp Heynckes, alors que le capitaine Lahm mise sur « une victoire, et si possible sans prendre un but. » Heynckes compte sur « la rage de vaincre » de tous ses joueurs, en oubliant l'échec dans la course au titre national après la défaite à Dortmund (1-0) et le nul face à Mayence (0-0) la semaine dernière. Le passé parle en faveur du Bayern : le géant bavarois a gagné 10 fois en 18 confrontations avec le Real, et surtout, n'a pas perdu un seul match à domicile avec huit victoires pour un nul ! De plus, Heynckes connaît bien la Maison Blanche, pour l'avoir affrontée comme joueur et entraîneur, lui qui a même mené les Merengue au sacre européen en 1998. « Mais les statistiques n'ont pas vraiment d'importance entre deux équipes du même niveau », estime Heynckes, insistant sur les « progrès effectués cette saison par le Real », qui a compté jusqu'à 10 points d'avance sur Barcelone en championnat, « ce qui montre combien ils jouent bien ».

Ces dernières années, le Real Madrid et le Bayern Munich ont vécu l'émergence du FC Barcelone avec une pointe d'agacement. Cette saison, les choses changent. Le Real, en tête de la Liga, s'estime capable de vaincre les Catalans en demi-finales. Le Bayern aussi, poussé par ses supporteurs. Pour Jose Mourinho et les siens, lancés à la poursuite de la "Decima" - la dixième C1 du Real - il est hors de question d'en garder sous le pied en prévision du choc contre le Barça. Le coach portugais, fin connaisseur des Munichois qu'il avait déjà battus en finale de la C1 avec l'Inter en 2010 (2-0), sait que les Allemands ne sont pas à prendre à la légère. « C'est une équipe que je connais bien puisqu'elle a peu changé depuis que je l'ai affrontée (en finale) avec l'Inter. Ils ont de bons principes de jeu et un public fantastique. Ce sera extrêmement compliqué pour les deux ». Compte tenu de l'avantage donné par un but inscrit à l'extérieur, Mourinho devrait aligner son fameux quatuor offensif : Benzema plutôt qu'Higuain en pointe, Di Maria et Ronaldo sur les ailes, et Özil dans le rôle du meneur de jeu. Un Ronaldo en très grande forme, auteur de 41 buts en Liga cette saison.

Le club du Real Madrid n'a jamais gagné une rencontre à l'Allianz Arena. Des statistiques qui n'effraient pas José Mourinho, le coach merengue, avant la demi-finale aller de la Ligue des Champions: "Le passé ne comptera pas. Ce sera un match complètement différent, rien à voir avec ceux du passé. Il faut avoir la bonne motivation et le Bayern l'a car la finale sera disputée ici même", a expliqué le technicien lusitanien en conférence de presse avant d'ajouter: "S'ils sont en demi-finales, c'est qu'ils ont été meilleurs que les autres équipes tombées en quarts et aux tours précédents. C'est une très bonne équipe, avec un coach fantastique, de très bons joueurs, et le Bayern est une grande institution... Ils ont tout pour être un grand adversaire." José Mourinho a également mis en avant les grandes qualités de l'effectif du coach Jupp Heynckes: "Le plus grand compliment à faire est de dire qu'ils jouent en équipe. Pour moi en tous cas, ce serait le plus grand compliment que l'on pourrait me faire. Comme toutes les autres grandes équipes, ils ont des individualités de talent. Mais l'important c'est l'effort collectif. Après la finale avec Louis Van Gaal (en 2010 face à l'Inter Milan, , ils travaillent avec un autre grand manager et les voilà en demi-finales. Ils méritent de rêver de la finale", a avoué l'ancien entraîneur de Porto.

L'arbitre Howard Webb a été désigné par l'UEFA pour cette rencontre en Allemagne. José Mourinho estime que l'Anglais est parfait pour ce match très important: "Je n'ai pas de problème avec lui. Pour moi, c'est un très bon arbitre, qui a beaucoup d'expérience, particulièrement dans les matches de ce niveau. Comme toujours, quand on joue, on vient avec la confiance dans les arbitres et les joueurs veulent aider à produire un beau match. Bien sûr, on espère qu'il prendra les bonnes décisions", a souligné le technicien portugais. De son côté, Sergio Ramos a expliqué que le Real Madrid n'a pas de pression particulière avant cette rencontre à l'Allianz Arena: "On est conscient que le Bayern Munich est un adversaire coriace mais on veut se qualifier pour la finale", a indiqué l'international espagnol avant d'ajouter: "On vit constamment avec la pression au Real Madrid. Un jour, tu perds un match et tu es considéré comme un nul. Ensuite, tu remportes une victoire et tu deviens un héros. On doit se battre pour remporter cette victoire face au Bayern Munich." Enfin, le défenseur ibérique ne cache pas qu'Arjen Robben et Mario Gomez seront les deux principaux dangers du club bavarois en attaque: "Le Bayern Munich a un effectif excellent. Mais je pense que Robben est très dangereux. Mario Gomez est également très efficace", a expliqué l'ancien joueur du FC Séville avant de conclure au sujet de l'arbitre de la rencontre: "Howard Webb est un grand arbitre. Il a beaucoup d'expérience et j'ai un bon souvenir de lui. Il avait arbitré la finale de la Coupe du Monde 2010 et nous avions gagné."

C'est dans les grands matchs que l'on reconnait les grands joueurs. Jupp Heynckes connaît cet adage et espère que Franck Ribéry s'en montrera digne. Conscient qu'il aura besoin de ses stars à leur meilleur niveau, l'entraîneur a mis la pression sur Franck Ribéry. « J'espère qu'il va nous aider et nous apporter le petit plus », a souhaité le coach, grand fan du Français souvent décisif cette saison avec 11 buts et 18 passes décisives en Bundesliga, sans compter les deux caviars offerts au Croate Ivica Olic en quart de finale retour contre Marseille. En conférence de presse, l'entraîneur du Bayern Munich a expliqué compter sur le contexte pour sublimer l'attaquant français. Selon lui son absence lors de la finale 2010 contre l'Inter, perdue 2-0 à Madrid, pourrait accroitre encore sa motivation. A l'époque le joueur avait écopé d'une suspension de trois matches après son exclusion pour une semelle sur Lisandro en demi-finale aller contre l'Olympique lyonnais. Un souvenir forcément toujours présent dans la tête du joueur : « Je n'ai pas parlé de ça avec lui mais on peut sentir les attentes et l'excitation qui monte. Je pense que Franck sera particulièrement motivé car son grand rêve est d'atteindre la finale. » Heynckes reste également confiant en Arjen Robben, objet de critiques en Allemagne après le penalty manqué contre Dortmund mercredi (1-0). « Maradona, Pelé, Zidane... Même les plus grands ont manqué des penaltys », soulignait le coach. « Pour moi, Arjen Robben peut faire la différence, insistait-il. Et j'espère qu'il sera pleinement motivé particulièrement contre son ancienne équipe. » Avant de retrouver l'ogre madrilène Heynckes soigne ses stars. Il sait qu'un exploit passera forcément par un grand match de celles-ci.


















Others Real Bayern Games on
twb22.blogspot:


1976 First and Second Leg C1

1999 2000 Semi Final C1 First and Second Leg

1999 2000 C1 Group Stage



Caps



3 comments:

  1. How it is possible? The math finnished only two hours ago!!!!

    ReplyDelete
  2. Merci pour ce super match, c'est dommage que il manque de la 69,25min à la 74,45min. Encore merci

    ReplyDelete

NO LINKS ALLOWED