Monday, March 19, 2012

Coupe De France 2001 Rc Strasbourg Amiens

Final26 May 2001Stade de France,Saint-DenisAttendance: 78641Referee: M Duhamel
  Il aboie, comme le bouledogue qu'il a longtemps porté sur son maillot. Il saute comme un roquet qui a trouvé un os. Il danse et finit, enfin, sous le poids et la joie de quelques partenaires reconnaissants. Au bout d'une finale terne, longue à enflammer un Stade de France pourtant joyeux, José Luis Chilavert, après avoir stoppé un penalty et transformé un autre, exulte. Courageux, un rien arrogant, le gardien paraguayen vient de donner sa troisième Coupe de France au Racing Club de Strasbourg. De tous côtés, loin du petit monticule de joie, les Strasbourgeois s'en vont fêter leur victoire, chacun dans leur coin, ou presque. Pegguy Luyindula, buteur et attaquant héros lors des deux tours précédents, contre Lyon (3-0) et Nantes (4-1), ténors du Championnat de France, montre son T-shirt à ses proches. De l'autre côté, Ismaël en fait de même...  
Triste spectacle, à l'image d'une noire saison: même dans la joie d'une victoire, le groupe stras-bourgeois montre ses rivalités, ses dissensions, les raisons de son échec. Alors, un rien excédé, Chi-lavert sprinte seul remercier le virage bleu et recueillir les louanges et les bravos qu'il estime mériter. Et il a raison! Car derrière un rideau qui n'a cessé de se déchirer, il aura étéi" de loin, le défenseur le plus efficace, intervenant brillamment en plusieurs occasions dans les pieds de Peter Sempil, le pesant attaquant picard, Déterminé, il n'aura pas été loin, non plus, d'être le meilleur attaquant alsacien, celui qui, sur un coup franc à vingt mètres côté droit; durant la première partie de la prolongation, se sera créé l'occasion du match pour le Ra-cing, le ballon sifflant sur le poteau gauche du sobre mais si efficace Julien Lachuer, ultime rempart amiénois. En deux mots et trois actions, l'ancien gardien de Veiez Sarsfield a dévoilé toutesapersonnalite.ee fort caractère, son charisme, qui auraient dû sauver le Racing de la relégatipn cette saison... Anticipation, sortie décidée, il a démontré aussi tout son talent, conservant sa cage inviolée, quand Rivenet et Darbelet semaient la terreur à l'approche de la surface strasbourgeoise. D'un accueil plus que froid lors de son arrivée en Alsace à un honteux passage sur le banc quand Claude Leroy officiait encore, il a décidé de ne rien garder.  
En ce-soir de rachat, -pensées positives» en tête, il a tout rejeté en bloc Au bout d'une finale sans odeur et sans saveur, où les hommes de Denis Troch ont récité une partition défensive d'une rare qualité, il se prépare donc à recevoir, avec délectation, les lumières de la renommée. Quand Monsieur Duhamel siffle la fin du match, il sait que cette soirée désormais lui appartient. Alors, il en rajoute, limite dans sa provocation, déposant le ballon dans les mains d'Emerick Darbelet, le deuxième tireur picard, toisant le suivant. Crâne rasé et luisant, comme un boxeur avant le combat, il impressionne. Il déambule, ii gesticule, il impressionne et finit par attirer la frappe de Yaovi Abalo dans ses gants. Il ne lui reste plus qu'à conclure. Trois pas de recul, trois d'élan et il donne toute sa puissance. Julien Lachuer, pour la cinquième fois de cette série de tirs au - but, est battu. Corentin Martins peut s'en aller brandir sa troisième Coupe de France. Amiens, poucet de la finale, a subi la loi du «plus fort-, placé deux divisions au-dessus dans la hiérarchie de la saison 2000-2001. Une vérité du soir qui ne sera plus l'an prochain. L'un promu du National, l'autre relégué de D1, les deux finalistes de cette quatre-vingt-quatrième édition de la Coupe de France se retrouveront en effet en Division 2. Et José Luis Chilavert, enfin accepté par le difficile club alsacien, sera peut-être là. Si le bouledogue n'aboie pas trop. 

  
Avertissements: Amzine (48"), Njanka (10") et J. Rémy (103") à Strasbourg; Lebrun (33"), Strzelczak (40"), Abalo (51") e! Darbelet (115") à AmiensRC STRASBOURG: Chilavert - Baye, Ismaël, Berlin. Njanka - Y. Fischer, Amzine (J. Rémy, 57'). Johansen. Camadini (Ljuboja, 104"). Martins - Luyindula. Entr.; Y. Pouliquen.AMIENS SC: J. Lachuer - Lebrun, Abalo. Strzelczak. Lu. Leroy - Duchemin, Ewolo, Darbelet. Rivenel (Adjali, 1031 - Coquelet (Chalier. 79"), Sarnpil. Entr.: D. Troch.TIRS AU BUT: Sampil (but 1-0, Amiens), Berlin (but. 1-1), Darbelet (but, 2-1, Amiens), J. Rémy (but, 2-2), Chalier (Du/, 3-2, Amiens), Luyindula (but. 3-3), Abalo (parade de CMavert, 3-3), Ismaël (but, 3-4, Strasbourg), Sirzelczak (but. 4-4) et Chilavert (but. 4-5, Strasbourg). French CommentsFull Game



https://rapidshare.com/files/3759353299/CdF.2001.Stbg.Ams.1.AVIhttps://rapidshare.com/files/2948312242/CdF.2001.Stbg.Ams.2.AVIhttps://rapidshare.com/files/2605067237/CdF.2001.Stbg.Ams.3.AVIhttps://rapidshare.com/files/3972941636/CdF.2001.Stbg.Ams.4.AVI  













Linkshttp://www.racingstub.com/page.php?page=match&id=43http://www.racingstub.com/page.php?page=news&id=147 

2 comments:

  1. Ah oui, c'est vrai que c'était Chilavert, j'avais oublié. Et pourtant...
    En tous cas, merci beaucoup !

    ReplyDelete

NO LINKS ALLOWED